Les bienfaits de la vitamine D3 sur le système immunitaire

Afin de se protéger des agressions extérieures, le corps a mis en place bien des mécanismes de défense. Les cellules sont enveloppées d’une paroi résistante, les os et les organes sont préservés derrière de nombreux boucliers dont la peau constitue la couche finale. Et pourtant, un bref écart de température, un mode de vie inadapté et apparaissent fatigue, éternuements et petits troubles divers. Quel est alors le mécanisme qui fait défaut ? Il s’agira généralement d’une faiblesse de notre système immunitaire. Parvenir à le renforcer sera dès lors essentiel pour alterner les saisons en toute tranquillité.

Le système immunitaire, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom le suggère, le système immunitaire fait référence à un ensemble d’éléments, plus précisément des cellules et des protéines. Produites par l’organisme, elles se concentrent à 70% dans la muqueuse intestinale et sont en mesure de faire la distinction entre ce qui fait partie de l’organisme et les corps étrangers qu’elles se chargeront alors d’isoler voire d’éliminer en fonction de l’agression. 

Mais le système repose sur une organisation bien plus complexe que cela. On distinguera notamment l’immunité dite innée de l’immunité acquise, la première correspondant aux réponses générales de l’organisme (la fièvre notamment) face aux différentes menaces. L’immunité acquise, elle, permet une défense nettement plus ciblée et pourra être renforcée par la prise de médicaments spécifiques ou la vaccination. 

Quel est l’intérêt d’un système immunitaire renforcé ?

Chaque année, l’été laisse place à l’automne, puis l’automne à l’hiver et ces changements s’accompagnent généralement de petits désagréments. Pourquoi ? Car ces périodes de transition ont tendance à affaiblir nos défenses immunitaires. Les allergènes auxquels le corps avait eu le temps de s’habituer cèdent la place à de nouveaux venus tandis que les températures changeantes laissent le froid nous prendre par surprise à tel point qu’il est parfois difficile de diagnostiquer un système immunitaire moins efficace !

Une fatigue intense malgré de bonnes nuits de sommeil, une cicatrisation plus longue ou l’apparition de troubles ORL sont autant de symptômes à prendre alors en considération. Les capacités de nos défenses immunitaires dépendront ainsi du type d’éléments pathogènes rencontrés (virus, bactéries, champignons) mais aussi de la résistance qu’elles seront en mesure de manifester. Autrement dit, un organisme en bonne santé requiert un système immunitaire au maximum de ses capacités ! Particulièrement fragile chez le nourrisson et les personnes âgées, on tâchera de le renforcer en adoptant quelques habitudes.

Comment renforcer son système immunitaire ?

Il faut savoir que le bon fonctionnement du système immunitaire découle en grande partie de notre mode de vie. Des défenses affaiblies pourront être le résultat d’un manque d’activité physique, d’une alimentation peu diversifiée, d’un temps de sommeil insuffisant ou encore d’un stress constant. À ce titre, il n’existe pas une solution unique mais plutôt un ensemble de petits gestes à effectuer au quotidien. 

Il s’agira alors de rééquilibrer son rythme de vie pour être plus à l’écoute de soi et de réintroduire dans son assiette des aliments riches en vitamine C, D et en prébiotiques tels que les agrumes, le kiwi, la banane ou les asperges. 

Et comme toujours, on prend le temps d’inclure une activité physique ! 

quis, odio amet, ipsum diam dolor tristique commodo