Kaki (fruit)

Valeurs nutritives pour 100 g

Calories127
Protéines0,8 g
Glucides34 g
Lipides0,4 g
Fibres alimentaires5,9 g

Description

Le kaki est le fruit d’un arbre à fleur de la famille des Ebenaceae, originaire de Chine. Il est actuellement cultivé en de nombreux endroits à travers le monde, mais principalement en Chine.

C’est un arbre de climat tempéré, qui nécessite des étés doux et des hivers modérés. Il peut pousser dans des sols variés, mais préfère les terres riches et bien irriguées.

Il en existe de nombreuses variétés, mais elles se divisent en deux types de fruits, les kakis astringents et les kakis non-astringents.

Extérieurement, les deux variétés ressemblent à des petites tomates et sont de couleur jaune, orange ou rouge. Leur peau est lisse et également assez proche de celle de la tomate.

La chair des variétés astringentes est très molle, voire gluante et ressemble à de la confiture ou de la gelée. Alors que la chair des espèces non-astringentes est ferme et croquante (un peu comme une pomme).

Bienfaits

La chair du kaki est très riche en vitamines, notamment la vitamine A qui agit en réduisant le « stress oxydant » des cellules et en ralentissant les signes de vieillissement prématuré comme les rides, les taches sur la peau, la déclinaison de la vue et la maladie d’Alzheimer.

Le kaki contient plusieurs types de vitamines B essentielles (dont B6) qui augmentent le métabolisme en favorisant l’assimilation des protéines, des glucides et des lipides.

Il est également riche en potassium dont les propriétés antioxydantes participent à la réduction des risques de cancer, de maladies cardio-vasculaires et à la régulation de l’hypertension.

Le kaki est très peu calorique mais très sucré, ce qui en fait un fruit idéal pour un apport d’énergie rapide, par exemple pendant la pratique d’un sport. Sa teneur élevée en fibres facilite la digestion.

Il possède aussi des capacités anti-inflammatoires grâce à la présence de flavonoïde.

Comment les choisir ?

Les kakis non astringents doivent être choisis lorsque leur peau est très colorée (orange ou rouge), sans aucune trace de vert. On peut tout à fait sélectionner un fruit qui comporte des taches noires, même assez grandes sur sa surface. Leur chair peut être consommée croquante lorsqu’il n’est pas tout à fait mûr ou légèrement molle.

En revanche, les kakis astringents doivent être consommés très mûrs, les fruits doivent être mous, leur peau presque transparente et prête à éclater laissant sortir une sorte de gelée. Il est plutôt rare de trouver des kakis astringents mûrs dans le commerce, car ils sont en général récoltés verts pour faciliter leur transport et leur stockage. Il faut donc les laisser mûrir avant de les consommer.

Si vous les récoltez vous-même, vous pouvez les laisser mûrir sur l’arbre avant de les cueillir, mais dans ce cas il faut essayer de les protéger des oiseaux.

Comment les conserver ?

Les kakis astringents peuvent et doivent continuer à mûrir après leur cueillette. Pour ce faire, il faut les conserver intacts (non coupés, non pelés) sur un plan de travail.

Ils peuvent ainsi être gardés plusieurs jours jusqu’à ce qu’ils soient parfaitement mûrs. Ils se  conserveront ensuite plusieurs mois au réfrigérateur.

Les kakis non astringents se conservent moins bien que les astringents. Il est cependant possible de les stocker sur un plan de travail, mais ils ne mûriront que très peu. Dès qu’ils commencent à être légèrement mous, il faut les transférer au réfrigérateur pour deux ou trois jours maximum.

Les deux variétés peuvent éventuellement être congelées, mais ce n’est pas conseillé, car ils perdront leurs qualités et leur goût. Il est préférable de les faire sécher pour les conserver longtemps.

Les kakis sont consommables frais, séchés, en salades de fruits ou cuisinés (en confiture ou en compote).

La plante liée

Diospyros kaki

Plaqueminier

arbre

Ebenaceae

arbre

diam pulvinar Praesent risus mi, dictum libero. id commodo et, nunc commodo neque. commodo in velit, ut Nullam quis, vel, Sed tempus accumsan