Culture et entretien de l'Alysse (Alyssum)

Alysse

Des tapis fleuris faciles

Souvent ignorées ou méprisées comme « bouche-trous » des jardins et terrasses, les alysses sont de véritables plantes miracles qui ne vous demandent aucun soin mais couvrent tous les coins et crevasses de leurs petits tapis florifères et odorants.

Origine

Alyssum est un genre botanique de plantes vivaces fleuries communément appelées alysses – féminin – ou alyssons – au masculin –, qui appartient à la famille des Brassicaceae. Il comprend 644 espèces dont 199 officiellement reconnues, toutes originaires du Sud de l’Europe, d’Europe centrale ainsi que d’Asie mineur. Les genres Lobularia et Aurinia sont également rattachés aux alysses et procurent même quelques-uns des cultivars les plus répandus dans nos contrées. Poussant librement dans la nature, on trouve les alysses dans l’herbe des steppes et dans les crevasses de rochers.

Fleur, feuille, couleur

Les alysses sont des plantes fleuries vivaces ou annuelles tapissantes, dont la forme peut être rampante ou buissonnante. Généralement employées comme couvre-sols, elles atteignent leur taille de maturité au bout d’un an et mesurent alors entre 0,1 et 0,5 m en largeur et entre 10 et 100 cm en hauteur. C’est grâce à leur racine pivotante puissante que les alysses s’ancrent bien dans n’importe quel substrat et s’adaptent à tous les environnements. Les pousses des alysses s’orientent d’abord en hauteur, mais tombent bientôt gracieusement. Les feuilles sont ovoïdes, simples et petites à moyennes. Les inflorescences des alysses sont des racèmes terminaux lâchés – c’est-à-dire ressemblant à des bouquets de fleurs lâchement nouées qui se composent par les fleurs situées sur les ramifications au bout de la tige dressée. Ces inflorescences se composent de toutes petites fleurs – avec un diamètre moyen d’environ 0,5 cm – à quatre pétales en forme de croix, qui peuvent être blanches, jaunes ou encore rouges et violettes.

L’espèce la plus populaire est l’alysse au nom vernaculaire « corbeille d’or » dont le nom botanique est Alyssum saxatile voire le synonyme Aurinia saxatilis. En dehors de l’espèce type, il faut mentionner le cultivar ‘Compactum’, aux inflorescences particulièrement fournies dans des teintes jaune doré, ainsi que le cultivar ‘Citrinum’ dont les petites fleurs ont la couleur jaune clair et intense du soufre.

Une autre espèce très répandue et appréciée est Lobularia maritimum dont les inflorescences particulièrement parfumées lui ont valu en anglais le surnom « sweet alyssum » – de même que « sweet peas » pour les pois de senteur. Les lobularia maritimum sont assez petites – spas plus de  10 cm en hauteur et 10 à 50 cm en largeur – mais extrêmement florifères et parfumées. Parmi les cultivars de cette espèce, ‘Golf series’ impressionne avec des inflorescences dans une belle rangée de couleurs ressemblant à celle des pois de senteur et qui s’étend du blanc passant par des teintes roses tendres à intenses jusqu’au violet foncé. Comme toute l’espèce type originaire du Sud de l’Europe, ce cultivar est cependant peu rustique et ne supporte qu’un gel intermittent et modéré. D’autres cultivars populaires de l’espèce lobularia maritimum sont ‘Snow white’ aux fleurs blanc éclatant, ainsi que ‘Royal carpet’ aux inflorescences dans un pourpre régal.

L’espèce Alyssum montanum qui, comme nous le signale l’étymologie de son nom, est originaire des régions montagneuses, se distingue par ses inflorescences fournies dans un jaune profond qui est encore rehaussé dans son cultivar ‘Berggold’ – « or des montagnes » en allemand. Vu ses origines dans des climats peu hospitaliers, l’espèce Alyssum montanum est extrêmement rustique et supporte facilement des températures négatives entre -15° et -20°C. Alyssum argenteum, synonyme d’Alyssum murale, l’alysson des murs, possède également des inflorescences jaunes, cependant moins spectaculaires que d’autres cultivars. Comme nous l’apprend déjà son nom, son signe distinctif est son beau feuillage fourni de couleur argentée. Cette espèce d’alysses est une plante hyperaccumulatrice, c’est-à-dire qu’elle a la particularité d’absorber et d’emmagasiner le nickel, ce qui en fait une plante de choix pour l’assainissement de sites contaminés. En dernier, on peut encore mentionner l’espèce Alyssum serpyllifolium, ‘à petites feuilles’, qui sont également argentées mais de taille beaucoup plus petite, ce qui lui a valu le surnom de « alysson à feuilles de serpolet ».

Floraison

Les fleurs des alysses se montrent d’avril à juin.

Utilisation

Peu demandants et extrêmement adaptables, les alysses sont des plantes ornementales idéales pour les jardins de rocaille, les bordures de plates-bandes et pour fleurir toutes sortes de surfaces ou de crevasses rocailleuses – murs, murailles, escaliers etc. Grâce à leur port tombant, elles peuvent également être cultivées en suspension ou en bord d’une jardinière. En dehors de leurs belles inflorescences et de leur parfum intense, les alysses attirent également des insectes utiles et sont particulièrement appréciées par les abeilles.

Les alysses se marient bien avec d’autres plantes fleuries peu exigeantes telles que les aubriètes avec leurs petites fleurs mauve bleuté ou encore les arabis aux inflorescences blanches en ombelles.

Comment planter les alysses ?

Période et méthode de plantation

Les graines des alysses peuvent être plantées in situ dès le mois d’avril. Il est important de ne recouvrir les graines que d’une fine couche de terreau tassé et de le garder constamment humide durant toute la période de germination jusqu’au développement des petits plants.

Le meilleur moment pour transplanter les plantes des alysses est au printemps et en automne. Il faut compter environ 8 plantes par mètre carré et respecter une distance d’environ 30 cm entre les plantes.

Substrat

Les alysses aiment un sol argileux et sablonneux riche en humus qui peut être aussi humide mais doit toujours être bien drainé. Elles supportent bien le calcaire mais redoutent les sols trop riches et denses. Pour des sols pauvres et secs, il est recommandé de les enrichir avec de l’humus. Dans le cas d’un sol trop dense et lourd, il est possible de l’ameublir avec du sable ainsi qu’avec du gravier. Peu difficiles, les alysses poussent par ailleurs dans un terreau à pH alcalin aussi bien que neutre et acide.

Engrais

Pour les plantes plus âgées, il peut être utile de rajouter de l’engrais environ une fois par mois en période de croissance. Il faut cependant veiller à éviter les excès car un apport trop important de stimulant de croissance fait pousser les feuilles au détriment de la floraison !

Comment entretenir les alysses?

Exposition lumineuse

Les alysses aiment bien le plein soleil et préfèrent un endroit lumineux – protégé ou exposé, qu’importe. L’exposition idéale est sud, est et ouest.

Arrosage

Une fois passé le stade de la germination et de la transplantation, les alysses ne nécessitent aucun soin particulier.

Taille

Pendant la période de croissance et de floraison, il est nécessaire d’enlever régulièrement les fleurs fanées et les feuilles mortes pour assurer une floraison abondante et durable. Afin d’encourager la croissance des alysses et la formation d’un feuillage fourni pour l’année suivante, il est recommandé de retailler les plantes chaque automne. On coupe environ un tiers de la hauteur des plantes.

Multiplication

Les alysses peuvent être multipliées par semis au printemps ou par bouturage à la fin de l’été.

Rusticité et protection

Les alysses sont des plantes modérément à complètement rustiques. Selon l’espèce et le cultivar, elles supportent des températures négatives jusqu’à -15°C.

Maladie et parasites

Extrêmement robustes, les alysses ne montrent aucune propension aux maladies. Quant aux nuisibles, elles n’en ont également rien à craindre – même les limaces ne touchent pas aux alysses.

Alysse : liste des différentes espèces

massa Lorem libero amet, Donec Praesent odio ipsum libero eleifend vulputate, tempus id nec id, Lorem facilisis sem, Nullam