Culture et entretien de l'Arnica

Arnica

Peu de plantes ont une signification et une histoire culturelle aussi chargées que l’arnica. Des temps païens passant par le christianisme et encore jusqu’à l’homéopathie moderne, elle joue un rôle de premier plan. Mais c’est avant tout sa fleur, d’un jaune éclatant, qui ravit encore aujourd’hui et confère un aspect solaire aux plates-bandes, balcons et bouquets.

Une plante aux pouvoirs guérisseurs

Origine

Le genre botanique arnica comprend environ 30 espèces et appartient à la famille des Asteraceae.

Fleur, feuille, couleur

L’arnica est un genre de plantes vivaces et annuelles qui comporte une à trois tiges poilues dont partent une à trois paires de feuilles ovales également couvertes de poils drus. Elle atteint une hauteur entre 20 et 30 cm. Sa fleur, d’un jaune éclatant, consiste en fines pétales oblongues regroupées en rosace et peut avoir un diamètre de jusqu’à 8 cm.

Symbolique/usage

L’arnica est une plante particulièrement chargée de symboles et d’histoires. Dans les croyances païennes, elle était considérée comme une plante magique très puissante dans la mesure où sa fleur d’un jaune éclatant semblait incarner la puissance du soleil. Le christianisme chassa cette croyance, mais garda l’arnica pour la charger d’autres significations. Ainsi Hildegarde de Bingen, grande mystique du Moyen Age, accusait encore l’usage païen de l’arnica en la décrivant comme un aphrodisiaque pour les deux sexes. En même temps, l’arnica était attribuée à Marie et utilisée dans certaines régions allemandes dans les bouquets qu’on posait pour la Vierge dans les églises, le jour de l’Assomption. L’homéopathie moderne apprécie l’arnica pour ses capacités à calmer la douleur d’une égratignure, foulure ou entorse. Malgré ses vertus avérées, l’arnica peut être toxique et très dangereuse si l’on essaie de la transformer soi-même en concoctions médicinales. Il est fortement recommandé de s’en tenir aux produits disponibles en pharmacie et en parapharmacie !

Floraison

Les arnicas fleurissent de mai en août.

Comment entretenir les arnicas ?

Substrat

Même si l’arnica n’est pas une plante exigeante, elle préfère des sols acides pauvres en calcaire. Il est conseillé de mêler de la tourbe au terreau pour assurer l’acidité optimale pour sa croissance.

Semences/ temps de plantation

Les semences de l’arnica se cultivent à l’intérieur dès le mois de février. Le printemps est le moment idéal pour planter les arnicas à l’extérieur. A ce moment, il est également possible de répandre les semences directement dans le jardin. Comme l’arnica a besoin de lumière pour germer, il ne faut surtout pas couvrir les semences avec du terreau mais les placer dessus et légèrement couvrir de foin pour éviter leur dispersion. Dans tous les cas, il faut attendre jusqu’à trois ans avant la première floraison.

Exposition lumineuse et arrosage

L’arnica aime le soleil et doit être arrosé régulièrement. Cependant elle ne tolère pas un excès d’humidité accumulée.

Engrais

Il ne faut surtout pas utiliser d’engrais.

Multiplication et division

L’arnica se laisse diviser après la fin de la période de floraison. Elle se multiplie d’elle-même par ses semences qui peuvent voler loin telles celles du pissenlit.

Arnica : liste des différentes espèces

amet, consectetur Praesent id quis felis ut Aliquam ut elit. ut risus. Praesent sit fringilla vulputate, justo ultricies Aliquam