Culture et entretien du Cotonéaster (Cotoneaster)

Cotonéaster

Le cotonéaster est un genre d’arbustes présent de l’Himalaya à l’Europe centrale, en passant par l’Afrique du Nord.

Ses fruits rouges et son feuillage persistant permet d’en faire des haies très décoratives durant toute l’année.

Le Cotonéaster : un arbuste qui ne manque pas d’air !

Origine

Le genre cotonéaster fait partie de la famille des Rosacées. Il regroupe entre 70 et 400 espèces suivant les comptes, car selon les botanistes, certaines espèces sont considérées comme des micro-espèces et ne sont donc pas comptées. On retrouve ces arbustes en Europe, Asie tempérée et en Afrique du Nord. La principale espèce européenne est le Cotonéaster integerrimus. Les cotonéasters sont particulièrement présents au sud de la Chine, dans l’Himalaya. Ses plus petits représentants sont présents jusqu’à 4000 m d’altitude, tandis que les arbustes de plus grande taille sont plus nombreux en plaine.

Feuilles et fleurs

Les cotonéasters ont des feuillages caducs ou persistants selon l’espèce, et disposent de fleurs à la fin du printemps et au début de l’été. Les fleurs sont blanches, crèmes, roses clair, roses foncées ou rouges. Des baies apparaissent ensuite, qui mesurent entre 5 et 12 mm, de couleur rouge brillant, orange, puis marron ou noir quand elles sont mûres. Attention, les baies sont toxiques en grande quantité !

Comment planter le Cotonéaster ?

L’avantage à s’occuper d’un cotonéaster est qu’il ne demande pas beaucoup d’entretien, et qu’ils forment de belles haies : leur feuillage persistant et leur acceptation des tailles régulières en fait un candidat idéal pour protéger votre intimité tout en gardant un beau jardin.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à votre haie, cet arbuste très rustique vous ira comme un gant !

Substrat

Les cotonéasters s’adaptent à tous types de sols, ils sont très tolérants. Toutefois, ils seront mieux dans un sol meuble et bien drainé, avec un peu de compost. Attention aux racines : cet arbuste n’en a pas beaucoup, donc soyez vigilants en le déplaçant !

Exposition lumineuse

Les cotonéasters ont besoin d’une bonne exposition au soleil pour produire beaucoup de baies.

Arrosage

Il faut bien arroser les jeunes plants. Une fois la taille adulte atteinte, ce genre de plantes nécessite moins d’attention et devient plus résistant au manque d’eau.

Taille

Vous pouvez tailler régulièrement les cotonéasters sans qu’ils ne souffrent guère, même si ce n’est pas nécessaire. Il faut alors s’en occuper au printemps ou en hiver pour les variétés avec un feuillage caduc.

Pour avoir une haie plus trapue, coupez un quart de sa hauteur après sa plantation. Les nombreuses ramifications créées produiront un arbuste plus touffu. Attention toutefois à ne pas trop en faire car le berbéris a une croissance assez lente.

Protection

Les cotonéasters sont la cible de cochenilles et des pucerons. Pulvérisez de l’huile horticole sur les plants pour éviter les dégâts !

Cotonéaster : liste des différentes espèces

Cotonéaster en arbuste

Cotonéaster en arbre

dictum sit diam commodo quis, venenatis libero. felis Aliquam Aenean risus pulvinar suscipit Nullam vel, ut tristique at mi, facilisis