Culture et entretien de la Courge (Cucurbita)

Courge

Beaucoup plus qu’une décoration d’Halloween !

Avec leurs fruits aux formes et tailles différentes, les courges se prêtent à toutes sortes d’expériences culinaires et rajoutent des éléments décoratifs à tous les espaces.

Origine

Cucurbita, la courge, est un genre botanique de la famille des Curbitaceae. Il comprend 16 espèces de courges originaires des zones tropicales d’Amérique dont 5 sont répandues dans le monde entier.

Fleur, feuille, couleur

Les courges sont des plantes herbacées annuelles ou vivaces. Rampant ou grimpant, leurs tiges sont munies de vrilles et peuvent atteindre une taille de maturité entre 3 et 10 m. Elles sont couvertes de poils courts, drus et piquants. Les tiges possèdent des nœuds d’où partent des racines adventives, des racines à croissance secondaire, qui ancrent la plante dans le sol et lui permettent de s’étendre dans toutes les directions. Les feuilles, dont la teinte varie également de vert tendre à vert profond, sont couvertes de poils courts et drus. Elles sont de large taille, aux nervures palmées et comportent plusieurs lobes plus ou moins profondément marqués. Les courges sont des plantes monoïques, les fleurs mâles – à staminées – et femelles – pistillées – étant situées sur des plantes différentes. Chez les espèces répandues dans nos jardins, les fleurs sont campanulées, le plus souvent jaune à orange avec un diamètre de 6 à 15 cm. Les fruits des courges sont des péponides. Ces grosses baies globuleuses munies d’une cuticule épaisse à maturité, la chair que nous consommons dans nos assiettes. Les fruits des courges contiennent de très nombreuses graines rassemblées dans une loge unique.

Parmi les espèces populaires dans les jardins français, on peut mentionner la courge géante, Cucurbita maxima, dont notamment le cultivar Cucurbita maxima ‘Atlantic Giant’, avec sa couleur orange éclatante et sa chair ferme, se prête merveilleusement bien aux décorations d’Halloween. Pour les gourmets, l’espèce la plus intéressante est cucurbita moschata, et notamment les deux cultivars cucurbita moschata ‘Butternut’ ainsi que cucurbita moschata ‘Muscade de Provence’. Cette espèce se distingue par son goût fin de noisette et de muscade. L’espèce cucurbita pepo est la plus protéiforme et comprend à la fois la citrouille vraie de Touraine et toutes les sortes de courgettes.

Floraison

Les courges fleurissent de mai à août.

Utilisation

D’une versatilité prodigieuse, les courges se prêtent à toutes sortes de prestations culinaires. On trouve aussi bien le simple velouté de potimarron relevé avec une pointe de coriandre, que la poêlée de potimarrons en accompagnement de mets de viande et de volaille, les gâteaux aux courges, les chips de courges et beaucoup d’autres. Les graines des citrouilles servent à la production d’huiles particulièrement riches en oméga 3 et goûteuses. Torréfiés, les graines se laissent croquer toutes seules mais rehaussent aussi les salades et les pains faits maison.

Les petites citrouilles polychromes de l’espèce cucurbita ficifolia aussi bien que les gigantesques cucurbita maxima sont par ailleurs très appréciés comme éléments décoratifs pour les espaces extérieurs et intérieurs.

Comment planter les courges ?

Période et méthode de plantation

A l’extérieur, en terre pleine, la meilleure période pour la plantation des graines de courges est de début avril à fin mai. Avant de planter les graines, il est important de bien préparer le terreau qui doit être préalablement bêché, ratissé, libéré de cailloux et de mauvaises herbes et enrichi avec une grande dose de compost – environ 4 litres par mètre carré –.  Les graines sont ensuite posées par deux dans des trous d’une profondeur entre 2 et 3 cm. Pour des espèces poussant en buisson, il faut compter une surface d’environ 1 m2, pour des espèces rampantes étendues jusqu’à 3 m2.

Après la germination, on ne garde que le plant le plus vigoureux. Si les températures chutent en dessous de 5°C, il est recommandé de protéger les jeunes plants avec une couverture – bâche etc. – le froid pouvant ralentir et même empêcher la croissance des jeunes courges.

Pour l’espèce cucurbita moschata, mais également pour toutes les autres espèces dans les régions au climat plutôt froid, il est recommandé de faire pousser les graines à l’intérieur, dans des pots et godet, avant de les transplanter à l’extérieur. Pour ce faire, il faut compter un pot de 10 cm de diamètre par 2 graines de courge qu’on met ensembles dans le même trou à une profondeur d’environ 2 cm. Le substrat idéal consiste en deux parts de terreau de jardinage mélangées à une part de sable, et doit être arrosé de façon régulière et abondante. Avec une température entre 20°C et 24°C ainsi qu’une exposition lumineuse constante, les graines germeront au bout d’environ 8 jours. Au bout de deux à trois semaines, les jeunes plants sont suffisamment développés pour être transplantés à l’extérieur, en terre pleine. Il est important de les accoutumer lentement aux températures extérieures en les mettant dehors un moment tous les jours durant la semaine précédant leur transplantation en terre pleine. Afin d’assurer une bonne transition de la culture en intérieur à celle en extérieur, il est conseillé d’attendre les Saints de glace – mi-mai – avant de procéder à la transplantation en terre pleine. Les jeunes plants sont ensuite mis dans des trous à une distance entre 1 et 3m selon l’espèce et à une profondeur suffisante – la motte des jeunes plants doit être couverte d’environ deux pouces de terreau ce qui assure la formation des racines secondaires, les racines adventives, qui pourvoient la plante d’eau et de nutriments supplémentaires. Afin de faciliter l’irrigation des courges, qui demandent un arrosage très copieux, on peut former une petite digue de terreau en cercle d’environ 15 cm de diamètre autour de la base de la jeune plante. Le rajout d’une couche de paillis favorise également la rétention d’eau et protège les plantes contre les variations de température. On termine la plantation avec un premier arrosage copieux.

Substrat

Le substrat idéal pour la culture des courges est un sol riche en nutriments et constamment humide – tout en étant bien drainé. On assure ces conditions optimales en bêchant bien et en ratissant le sol avant la plantation. Pour les terreaux trop denses, il est conseillé de les ameublir avec du sable. Dans le cas d’un terreau trop pauvre et sec, il est recommandé de rajouter une bonne dose d’humus. Dans tous les cas, il est important d’ajouter une bonne dose de compost pour aider le jeune plant à bien démarrer son cycle de croissance.

Engrais

Il est recommandé de rajouter de l’engrais liquide tous les 10 à 14 jours.

Comment entretenir les courges ?

Exposition lumineuse

Les courges s’épanouissent le mieux à un endroit ensoleillé protégé des intempéries.

Arrosage

Très hydrophiles, les courges nécessitent un arrosage régulier et copieux, au moins une fois par jour par un temps normal, et au moins deux fois pendant les jours de canicule.

Taille et récolte

La taille des courges s’effectue uniquement pour les espèces rampantes et ce de mai à septembre. Les fruits des courges peuvent être récoltés entre juillet et octobre.

Multiplication

Dans nos contrées les courges sont cultivées comme plantes annuelles et meurent en hiver. Elles sont multipliées par semis au printemps prochain.

Rusticité et protection

Du fait de leurs origines dans les zones tropicales, les courges sont extrêmement sensibles au froid et doivent être protégés – paillage, bâches etc. – lors d’une baisse brusque des températures.

Maladie et parasites

Les courges sont vulnérables à l’oïdium ainsi qu’aux escargots et limaces.

Courge : liste des différentes espèces

sit lectus accumsan felis eleifend tristique risus Lorem in dolor vulputate, neque. Donec dolor. Praesent leo. elit.