Culture et entretien du Gelsemium

Gelsemium

Le gelsémium est une plante vivace grimpante et non rustique. Elle produit des petites fleurs jaunes en été, qui prennent la forme d’entonnoir. En France, elle est le plus souvent cultivée à l’extérieur, ou alors à l’année sous une véranda.

La plante homéopathique par excellence

Origine

Gelsémium est un genre de plante appartenant à la famille des Gelsémiacées, et regroupe près d’une dizaine d’espèces ainsi que quelques hybrides. Certaines de ces espèces poussent de manière spontanée au sud des États-Unis, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud.

Ce nom de gelsémium vient de Joseph de Jussieu, un botaniste français. Il vient de « gelsomina » qui en italien renvoie au jasmin odorant.

Couleur, fleur, feuille

Les gelsémiums sont pour la plupart volubiles à feuilles (semi-) persistantes. Les feuilles mesurent de 3 à 5 cm, sont lancéolées et arborent un vert profond. Les tiges sont longues et s’enroulent habituellement autour d’un support — la plante pouvant être cultivée sur un treillage —, mais elle peut tout aussi bien être cultivée en couvre-sol ou en suspension également. Les fleurs de gelsémium sont jaunes et en forme d’entonnoir. Elles se développent en tiges courtes, à l’aisselle des feuilles. Les fleurs mesurent 3 cm, avec 5 pétales soudés, 5 étamines et 1 style. Enfin, les fruits sont des sortes de capsules qui n’ont pas d’enjeux dans l’esthétique de la plante.

Utilisation

Le gelsémium est normalement une plante toxique. Néanmoins, cette plante est très utilisée en homéopathie, en particulier contre la grippe, et certaines études ont même montré que la plante avait un intérêt médicinal, particulièrement des extraits de gelsémium, dans la lutte contre certains cancers.

Les colibris, les papillons et les abeilles se nourrissent de son nectar. Il est toutefois toxique au-delà d’une certaine dose pour les abeilles, ce qui rend leur miel toxique également.

Floraison

La plante est odorante de manière brève au printemps et au début de l’été, et peut, selon les climats, montrer une remontée au début de l’automne ou pendant le mois de décembre.

Comment planter un gelsémium ?

Substrat

Il faudra planter le gelsémium dans un sol riche et surtout bien drainé.

Exposition lumineuse

Le gelsémium appréciera une exposition ensoleillée, et pourra tolérer d’être à mi-ombre, mais alors positionné en hauteur dans support, afin de fleurir en bout de tige au soleil.

Arrosage

En été, il faudra arroser régulièrement le gelsémium en période de sécheresse, et faire excessivement attention aux plantes vivant en extérieur.

Taille

Il faudra rabattre tous les ans les tiges au sol, avant l’hivernage. Au printemps, il faudra éliminer les tiges mortes et celles noircies par le gel. En revanche, en cours de saison, il faudra guider les nouvelles branches sur le treillage, tout en s’assurant que celui-ci est suffisant pour supporter la croissance annuelle des gelsémiums.

En ce qui concerne les plantes cultivées en véranda ou en serre, il faudra raccourcir les tiges devenues trop longues lors de la végétation et à l’automne. Il faudra aussi éliminer les tiges mortes et sèches tous les ans, de même que les branches mal placées.

Rusticité et protection

Les gelsémiums sont assez résistants sont peux sensibles aux parasites et aux maladies.

Gelsemium : liste des différentes espèces

tempus leo id mattis facilisis mattis id adipiscing at Lorem mattis risus ut pulvinar elit. Curabitur Donec quis, quis