Glycine

Glycine

Origine de la glycine

Les glycines sont un genre de plantes grimpantes, vigoureuses et ligneuses, au feuillage caduc, de la famille des Fabaceae. Originaires de Chine et du Japon, les glycines sont cultivées partout dans le monde. Les plus grandes espèces peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur.

Ces plantes sont connues pour produire des fleurs en forme de grappes, donnant un effet spectaculaire.

Comment cultiver les glycines ?

Les glycines sont des plantes très résistantes au froid, on peut donc les cultiver dans toutes les régions de France. Toutefois, de par leur grande taille, il n’est pas possible de les cultiver en intérieur.

Ce sont également des plantes très pratiques, puisqu’elles tolèrent un sol drainé ou sec avec un pH acide ou neutre. Finalement, plus le sol est riche, plus le feuillage sera important et moins les fleurs seront nombreuses.

Elles s’adaptent aussi très bien à différents types de sol : sableux, argileux, caillouteux ou humus, sauf les sols calcaires.

Les glycines nécessitent d’être plantées à l’abri du vent, ainsi que dans un endroit ensoleillé, afin d’être exposées à la lumière du soleil au moins 6 heures par jour.

Comment planter les glycines ?

Les glycines peuvent être plantées en bacs, en pots ou dans le sol à deux moments de l’année : soit au printemps, soit à l’automne. En général, on les plante pour décorer une pergola, un grillage ou un mur. Elles nécessitent un support solide, sur lequel il faut les guider, car elles ne s’y accrochent pas d’elles-mêmes.

Si on les plante directement dans le sol, il faut creuser un trou qui est deux fois plus large que le diamètre de la plante. Une fois la plante recouverte, il faudra l’arroser et répartir du paillis à la surface.

Si on les plante en pots ou en bacs, il s’agit d’opérer le même processus qu’exposé ci-dessus. La seule différence est que les glycines ne seront pas aussi résistantes qu’en pleine terre.

Les glycines sont des plantes qui se multiplient par semis, par bouturage, par marcottage ou par greffe. Le bouturage et le semis restent les techniques qui prennent le plus de temps pour produire des fleurs, de 5 à 10 ans environ.

Comment entretenir les glycines ?

Arrosage et fertilisant

Les glycines ont besoin d’être arrosées plus régulièrement lors des deux premières années et lorsqu’elles sont en pots ou en bacs. En général, il faut bien les arroser, surtout en été.

Concernant les fertilisants, les glycines nécessitent d’être nourries avec un engrais riche en potasse, qu’on peut appliquer à leur pied dès le printemps.

Taille

Les glycines peuvent être taillées si on souhaite leur donner une certaine forme ou pour qu’elles produisent plus de fleurs. On peut le faire dès le début du printemps jusqu’au début de l’hiver.

Il est également nécessaire de supprimer les fleurs fanées, car leurs graines sont toxiques.

Protection

Les glycines ne sont pas sensibles au froid, inutile donc de les protéger durant l’hiver. Par contre, elles peuvent être attaquées par des pucerons et des cochenilles qui attaquent les feuilles. Pour s’en débarrasser, on peut pulvériser de l’eau sur les feuilles, voire de l’huile de colza, en encore laver les feuilles avec du savon noir.

Les feuilles peuvent jaunir en raison d’un sol trop lourd ou trop calcaire. Pour y remédier, on peut appliquer du sulfate de fer à la surface du sol.

Floraison des glycines

Les glycines produisent, de avril à août, des cascades de fleurs, en forme de grappes de raisins, qui sont de couleur violette, blanche ou rose et qui diffusent un agréable parfum, qui est d’ailleurs utilisé dans le domaine de la parfumerie.

Ces plantes produisent également des fruits, ressemblant fortement à de longs haricots, qui ont la particularité d’être toxiques s’ils sont ingérés, que ce soit la cosse ou les graines.

Glycine : liste des différentes espèces

Livre pour en savoir +

Aenean et, quis odio Sed dictum sem, commodo nunc elementum id, lectus vulputate, libero tempus eleifend risus justo Lorem