Culture et entretien du Pommier (Malus)

Pommier

Origine du pommier

Le pommier est un genre de plantes vivaces, au feuillage caduc de la famille des Rosaceae, que l’on peut cultiver dans les régions tempérées du globe. Les plus grandes variétés atteignent plus de 10 mètres de hauteur. La Chine est le pays qui produit le plus de pommes dans le monde.

Comment cultiver le pommier ?

Le pommier se cultive dans des sols humides et bien drainés, qu’ils soient composés d’humus, ou qu’ils soient argileux ou calcaires. On peut le situer soit dans des endroits totalement ensoleillés, soit partiellement ensoleillés.

On peut cultiver le pommier partout en France. Etant donné que cette plante a besoin d’une période de sommeil assez importante, elle pousse mieux dans des endroits qui ont un hiver bien marqué : en effet, cette plante est très résistance au froid. Il est également préférable de cultiver le pommier sur des petites collines, car l’air circule ainsi mieux et évite également à la plante d’être détruite par une exposition trop importante au froid.

Comment planter le pommier ?

Le pommier se plante à deux moments de l’année, soit en hiver, soit en automne. On peut le planter en pleine terre ou dans des bacs, mais il est important de garder à l’esprit que cette plante prend du volume et de la hauteur et qu’il faut donc prévoir l’endroit idéal qui dispose de suffisamment d’espace.

En général, le trou creusé doit être d’environ 1 mètre de profondeur et de largeur. Il est également conseillé de disposer un tuteur durant les premières années, afin de permettre un bon départ à la plante et de l’aider à se développer.

Il faut savoir que la plupart des variétés de pommiers sont dites « autostériles ». Pour favoriser la fertilisation, il est donc nécessaire de planter plusieurs variétés différentes, situées proches les unes des autres, afin de provoquer une pollinisation croisée.

Le pommier se multiplie par semis ou par greffe. La greffe est la méthode la plus utilisée. Il existe différents porte-greffes que l’on choisit selon la variété de pommiers et selon le type de sol dont on dispose.

Comment entretenir le pommier ?

Arrosage et fertilisant

Le pommier nécessite un arrosage régulier, uniquement lorsque les températures sont élevées. Sinon, on l’arrose lorsque le sol est sec au toucher.

On peut apporter de l’engrais chaque année durant l’automne, sous forme de fumier ou de compost, ce qui va favoriser la pousse et la vigueur de la plante.

Taille

On peut tailler le pommier chaque année au printemps, afin de stimuler la plante, en éliminant les branches trop faibles ou celles trop chargées de fleurs qui vont finir par alourdir les branches et à produire des fruits de moindre qualité.

Protection

Le pommier est une plante qui est souvent victime de champignons ou d’attaques de pucerons. Il faut donc la surveiller tout au long de l’année, afin d’éviter que les dégâts ne soient trop importants. Afin de se débarrasser des pucerons, on peut pulvériser de l’huile de colza sur les feuilles attaquées.

Sinon, il faut veiller à maintenir le pied du pommier propre, en retirant les mauvaises herbes dès leur apparition, ainsi que les feuilles ou les pommes pourries qui peuvent contaminer rapidement les racines de la plante.

Floraison du pommier

Le pommier fleurit chaque année au printemps et produit des fleurs de couleurs blanche ou légèrement rosâtres. Les fleurs produisent ensuite des fruits qui se récoltent dès la fin de l’été jusqu’en automne, selon les variétés et la région climatique dans lequel le pommier se trouve.

Pommier : liste des différentes espèces

Livre pour en savoir +

elit. justo mattis Phasellus id libero consequat. id commodo quis sem, Aenean eleifend dapibus