Culture et entretien de la Belle de nuit (Mirabilis)

Belle de nuit

Plantez, admirez !

Ornée d’une foule de fleurs aux coloris à la fois variés et éclatants, la belle de nuit est un arbuste ornemental spectaculaire pour embellir terrasses et jardins !

Origine

Mirabilis est un genre botanique relevant de la famille des Nyctaginaceae à laquelle appartiennent également les Bougainvillées. Il regroupe environ 60 espèces d’arbustes fleuris vivaces ou annuels qui sont originaires des zones tropicales d’Amérique. Les plantes appartenant au genre mirabilis, un adjectif latin signifiant « admirable » ou « qui suscite l’admiration », se distinguent par la qualité rare de posséder des fleurs de couleurs différentes réunies dans un même arbuste.

Fleur, feuille, couleur

Les mirabilis sont des arbustes aux racines tubéreuses, qui leur permettent d’endurer des périodes de sécheresse.

De ces racines partent des tiges droites qui se ramifient en haut. A leur maturité, au bout de 2 à 5 ans, les mirabilis peuvent atteindre une taille de 0,5 à 1 m en hauteur et de 0,5 à 1 m en largeur.

Les feuilles sont entières à deltoïdes, mesurent entre 4 et 10 cm en longueur et jusqu’à 5 cm en largeur. La pointe des feuilles est aigüe et leur bordure est denticulée.

L’aspect le plus spectaculaire des mirabilis sont leurs inflorescences en forme de corymbes, regroupant 3 à 7 fleurs tubulaires sans pédoncules, à 5 larges pétales mesurant jusqu’à 5 cm en longueur et entre 2 à 3 cm en largeur. Au sein du même arbuste, ces fleurs peuvent revêtir jusqu’à 5 coloris différents et également réunir plusieurs coloris dans une seule fleur. Les coloris les plus répandus sont des teintes jaunes, orangées et rouges, magenta et fuchsia.

C’est cette abondance admirable de couleurs différentes dans une seule plante qui a inspirée le nom botanique de mirabilis. Mais les fleurs des mirabilis ont une autre qualité très spéciale : leurs pétales s’ouvrent uniquement à la fin de l’après-midi et se referment à l’aube, d’où le surnom anglais de « four o’clock flower » et le surnom français de « belle de nuit ». Les fruits des mirabilis sont des petites graines de la taille d’un petit pois avec un petit cratère au milieu.

Même s’il existe 60 espèces différentes de mirabilis, une seule espèce est presque exclusivement prédominante dans nos contrées : mirabilis jalapa.

Floraison

Les belles fleurs colorées des mirabilis peuvent être admirées de juin à octobre.

Utilisation

Les belles de nuit sont des arbustes extrêmement décoratifs qui embellissent aussi bien une terrasse et un balcon que les coins ensoleillés et protégés d’un parc ou jardin.

Mais attention : aussi belles qu’elles soient, les fleurs admirables ainsi que les autres parties de la plante sont modérément toxiques et peuvent créer des troubles digestifs sévères lorsqu’elles sont ingérées !

Comment planter les mirabilis ?

Période et méthode de plantation

Le meilleur moment pour planter les graines des mirabilis est en février. Il est conseillé d’effectuer le semis dans des godets appropriés remplis d’un mélange de tourbe et de sable en regroupant 3 à 4 graines par godet dans un trou d’une profondeur d’environ 0,5 cm. La température optimale de germination est située entre 13° et 18°C.

Au mois de mai, de préférence après les Saints de glace, les petits plants peuvent être transplantés en pleine terre. Il en est de même pour des plants plus grands achetés en pot. Lors de la transplantation en plates-bandes ou carrés, il est conseillé de respecter une distance de 50 à 70 cm dans la mesure où les mirabilis poussent aussi vigoureusement en largeur qu’en hauteur !

Substrat

Un substrat optimal pour l’épanouissement des belles de nuit est avant tout un substrat bien drainé ! Pour une culture en pot, il faut alors penser à ajouter une première couche de billes d’argile ou de gravier de pierres naturelles. Il est également possible de rajouter des écorces de bois – pin etc. – au terreau pour faciliter encore davantage un bon drainage. Quant au terreau lui-même, les belles de nuit aiment un sol sablonneux, crayeux et argileux. Afin de stimuler la croissance dès le début, il est recommandé de rajouter deux bonnes poignées d’humus lors de la plantation.

Au niveau du pH, les mirabilis poussent aussi bien dans un sol acide que dans un sol neutre ou alcalin.

Engrais

Grâce à leurs racines tubéreuses, qui pourvoient la plante avec tous les nutriments essentiels les belles de nuit plantées en pleine terre ne nécessitent pas un rajout d’engrais. Pour les plantes cultivées en pot, il est recommandé de rajouter de l’engrais pour plantes fleuries au moins 1 fois par mois.

Comment entretenir la « Belle de nuit »?

Exposition lumineuse

Les mirabilis adorent le soleil et s’épanouissent au mieux dans un endroit protégé, à l’abri des intempéries, en plein soleil et avec une exposition sud.

Arrosage

Afin de garantir une floraison abondante, il est important d’arroser les mirabilis cultivés en pot régulièrement et copieusement, jusqu’à 2 fois par jour, notamment en été. Quant aux plantes poussant en pleine terre, elles nécessitent un arrosage nettement moins soutenu, environ 1 fois par semaine hors périodes de canicule, dans la mesure où leurs racines tubéreuses s’enfoncent profondément dans le sol, pourvoyant ainsi les plantes d’eau et de nutriments.

Taille

Durant toute l’année, il est important d’enlever feuilles mortes et fleurs fanées pour stimuler la croissance et la floraison des belles de nuit.

La taille annuelle plus importante se fait à la fin de l’automne, avant les premiers gels.

Multiplication

Les belles de nuit se multiplient naturellement par semis. En même temps, il est possible de les multiplier par division des racines en automne et au printemps.

Rusticité et protection

Sensibles au froid, les mirabilis nécessitent des précautions pour bien survivre en hiver : après la taille à la fin de l’automne, il est conseillé de déterrer précautionneusement les racines tubéreuses des belles de nuit. Après les avoir fait sécher, on les stockera dans des bacs remplis de sable dans un endroit sec et protégé avec une température d’environ 5°C. Au printemps suivant, dès le mois d’avril, on peut sortir les racines et les replanter en pleine terre.

Maladie et parasites

Les mirabilis sont insensibles aux maladies.

Parmi les parasites, ce sont les acariens et les pucerons qui peuvent leur causer des dégâts. Ces derniers se laissent combattre avec les produits chimiques usuels que l’on peut trouver dans les magasins de jardinage. Pour ceux qui souhaitent une solution plus écologique, deux alternatives se posent : la vaporisation d’une solution aqueuse à base de savon noir – 1/10 de savon noir liquide du type Briochin ou Rainette mélangé avec 9/10 d’eau – ou encore l’implantation de larves de coccinelles – adalia bipunctata –, gros mangeurs de pucerons, que l’on peut acheter en magasin et en ligne.

Un autre insecte utile est la chrysope verte, chrysoperla carnea, qui se nourrit également des pucerons et soulage efficacement les plantes.

Quant aux acariens, ce sont des nuisibles très difficiles à combattre efficacement avec des insecticides auxquels ils ont développé des résistances au fil des dernières décennies. Pour les éliminer de façon efficace, il est alors préférable de recourir à des solutions écologiques telles que les larves de coccinelles noires ou encore les phytoséiides – notamment l’espèce phytoseiulus persimilis, des acariens utiles, qui se nourrissent des espèces nuisibles de leur famille.

Belle de nuit : liste des différentes espèces

facilisis Aliquam elit. diam suscipit lectus sem, ut ipsum Nullam ut odio dolor ut Aenean sed venenatis, mi, porta.