Culture et entretien du Nothofagus

Nothofagus

Un arbre haut en forme !

Avec sa crête aux formes et ports insolites et ses petites feuilles ronds joliment ciselées qui se colorent dans des teintes dorées et carmins en automne, le Nothofagus est un arbre extrêmement décoratif pour un jardin ou parc.

Origine

Nothofagus est un genre botanique d’arbres au feuillage persistant ou caduc qui relève de la famille des Nothofagaceae. Il est originaire des zones tropicales et des zones modérées de l’hémisphère Sud et comprend des caractéristiques similaires au genre Fagus, le genre botanique des bouleaux, répandu dans l’hémisphère Nord, mais dont il se distingue par des feuilles et des troncs plus petits. Il comprend 108 espèces dont 38 officiellement reconnues.

Fleur, feuille, couleur

Les Nothofagus se distinguent de loin par leur port fantasque, parfois même bizarre : au lieu d’une croissance droite prolongée en crête fournie et égale, ils poussent souvent de côté et ont des houppes tortillées dont les branches poussent souvent de haut en bas. Dans leur habitat naturel, les nothofagus peuvent atteindre une taille de maturité de plus de 30 m en hauteur et d’environ 6 m en largeur. Lors d’une culture dans un jardin ou parc de nos zones climatiques, il est rare de les voir dépasser une taille de 10 à 12 m. La taille de maturité est atteinte au bout d’environ 50 ans.

L’écorce des Nothofagus est marron foncé jusqu’à noire et tachetée de petits pores jaunes, les lenticelles, que l’on trouve également sur les troncs et branches des noisetiers et des bouleaux. Avec l’âge, l’écorce se colore d’un gris sombre et devient de plus en plus rugueuse et crevassée. Les branches des Nothofagus sont groupées en cercle autour du tronc et ressemblent à des arêtes de poisson. Les feuilles des Nothofagus sont petites, 1-2 cm pour l’espèce Nothofagus antarctica – ou de taille moyenne – jusqu’à 7 cm pour l’espèce Nothofagus obliqua. Les feuilles des Nothofagus sont alternes et sessiles et ont une forme ronde ou ovoïde. Elles sont fortement ondulées et ont des bords dentés à ondulés. Selon l’espèce, le feuillage peut se colorer dans un jaune profond ou un rouge carmin à l’automne.

Les inflorescences des Nothofagus sont monoïques avec des fleurs mâles et femelles qui sont situées dans le creux des branchages axillaires, mais à des endroits différents de l’arbre. Ces inflorescences sont des petites fleurs vert tendre assez insignifiantes mais parfumées. Les fruits des nothofagus sont des petites noisettes triangulaires contenues dans une écorce légèrement piquante et ressemblent aux fruits des hêtres. Ils poussent sur l’arbre en groupes de 3 à 5.

L’espèce de Nothofagus la plus répandue chez nous est Nothofagus antarctica, aux feuilles très petites, qui se colorent joliment de jaune en automne.

Floraison

Les nothofagus fleurissent à partir de mai.

Utilisation

Avec leurs formes et leur feuillage intéressants, leur belle écorce et leurs racines étendues et puissantes, les Nothofagus sont les plantes idéales pour orner les prés ou autres terrains d’un jardin ou d’un parc en solitaire.

Comment planter les Nothofagus ?

Période de plantation

Le meilleur moment pour planter les Nothofagus est en mars et en novembre. Il est cependant possible de planter des jeunes arbres bien développés tout au long de l’année à condition de les arroser copieusement après la plantation.

Méthode de plantation

Avant de planter les Nothofagus, il faut s’assurer que l’arbre aura suffisamment de place pour développer ses racines très fournies et étendues. Une fois l’endroit de plantation choisi, il est important de creuser un trou qui fasse au moins deux fois la taille de la motte. Il est également important de bien travailler et ameublir voire enrichir le terreau – cf. ci-dessous. Pendant ce temps-là, il est conseillé de faire tremper la motte dans un seau rempli d’eau. Après avoir posé le jeune arbre dans le trou, on le recouvre avec le substrat préparé préalablement et on finit par tasser délicatement autour du tronc avant d’arroser abondamment pour permettre à la plante de bien prendre. Vu le développement important de leurs racines, il est conseillé de respecter une distance de 3 à 5 m entre les Nothofagus. Une fois plantés, ces arbres n’aiment pas être déterrés et déplacés.

Substrat

Le substrat idéal pour planter les Nothofagus est glaiseux, riche en humus et nutriments, humide et frais, mais aussi sablonneux et poreux. Pour un sol sec et pauvre, il est recommandé de l’enrichir avec de l’humus, de rajouter également une bonne dose de compost lors de la plantation de l’arbre, et de bien  couvrir la motte avec un paillis afin de retenir l’humidité et empêcher la motte de dessécher. Pour un sol riche, humide, mais trop dense et lourd, il est conseillé de l’ameublir avec du sable.

Les Nothofagus sont très sensibles au calcaire qu’ils ne supportent pas du tout. Le pH du sol optimal pour ce genre d’arbres se situe entre neutre (6,6-7,3) et acide (≤6,5).

Engrais

En guise d’engrais, il suffit de rajouter une bonne dose de compost au moment de la plantation pour permettre au jeune arbre de bien démarrer son cycle de croissance.

Comment entretenir les Nothofagus ?

Exposition lumineuse

Les Nothofagus aiment les endroits ensoleillés à mi-ombragés à l’abri du vent et des intempéries. L’exposition optimale est sud, est ou ouest.

Arrosage

Faciles d’entretien, les Nothofagus ne nécessitent pas de soins spéciaux. C’est seulement au moment et juste après la plantation que les jeunes arbres ont besoin d’un arrosage régulier et abondant. Dans les périodes de canicule, il est également conseillé d’arroser les exemplaires très âgés de Nothofagus qui risquent sinon de perdre leurs feuilles. Dans tous les cas, il est recommandé d’entourer la base des Nothofagus d’une couche de paillis, ce qui évite le dessèchement de la motte.

Taille

Il n’est pas nécessaire de tailler régulièrement les Nothofagus. Il suffit d’enlever les branchages et feuilles mortes ainsi que de couper les pousses folles au printemps et à la fin de l’été.

Multiplication

Les Nothofagus peuvent être multipliés par bouturage en été.

Rusticité et protection

Très rustiques, les Nothofagus supportent aisément des températures négatives jusqu’à -15°C. De plus, les Nothofagus endurent facilement les périodes de canicule et résistent bien à la pollution urbaine.

Maladie et parasites

Les Nothofagus sont relativement insensibles aux maladies et aux nuisibles et craignent uniquement les champignons de l’espèce Verticillium. Une infection par ce champignon est souvent causée par un arrosage trop copieux, de l’eau stagnante et des périodes de pluies prolongées. Une fois l’arbre atteint, on peut d’abord essayer de le sauver en coupant toutes les parties infectées. Si l’infection persiste et se répand, il n’y pas d’autre solution que de déterrer voire abattre l’arbre.

Nothofagus : liste des différentes espèces

commodo ut id, quis, tempus dolor. sit venenatis, odio id ut neque. ipsum felis eleifend luctus