Culture et entretien de la Renoncule (Ranunculus)

Renoncule

Les fleurs du genre Ranunculus sont presque trop parfaites pour être réelles. Celles-ci, ressemblant à des roses, comportent comme un tissu déposé sur une couche de pétales minces et elles se déclinent dans des couleurs allant du crème et du jaune pâle à l’abricot, au rose, à l’orange, au rouge et au bordeaux.

Trop belle pour être vraie

Origine

Le genre Ranunculus regroupe environ 500 espèces de plantes à fleurs. Certaines espèces sont des fleurs ornementales très populaires en horticulture, avec de nombreuses espèces sélectionnées pour leurs grandes fleurs aux couleurs vives.
Le nom Ranunculus vient du latin « petite grenouille ». Cela fait probablement référence à de nombreuses espèces trouvées près de l’eau, comme les grenouilles.

Couleur, fleur, feuille

Les renoncules sont pour la plupart des plantes vivaces, mais parfois des plantes annuelles, bisannuelles, herbacées, aquatiques ou terrestres, souvent avec des feuilles en rosette à la base de la tige. Des stolons s’étendent pour développer de nouvelles plantes développant leur propres systèmes racinaires et des rosettes aux nœuds distancés.

Les pétales sont souvent très brillants, en particulier chez les espèces jaunes, avec un mécanisme spécial de coloration. Sur la face supérieure du pétale, une réflexion semblable à celle d’un miroir se produit, Ce flash aide à attirer les insectes pollinisateurs et à réguler la température des organes floraux reproducteurs.

Les fruits, achènes, peuvent être lisses ou poilus, ailés ou avoir des épines crochues

Utilisation

Les fleurs aux couleurs éclatantes sont l’élément principal du genre Ranunculus et elles sont vraiment spéciales. Elles se composent le plus souvent de multiples couches de délicats pétales ressemblant à du papier crépon et rappelant un chef-d’œuvre en origami. Ces fleurs exquises du  genre Ranunculus, bien qu’on ne les aperçoive que rarement dans les jardins domestiques, demeurent un élément de base des fleuristes haut de gamme et se retrouvent souvent dans les bouquets de mariage.

Floraison

Les fleurs émergent au mois de mars des bulbes plantés à l’automne, et en juin ou juillet pour des bulbes plantés au printemps. Elles durent jusqu’à six semaines.

Les renoncules fleurissent généralement au printemps, mais on peut donc trouver des fleurs tout au long de l’été, en particulier lorsque les plantes poussent en tant que colonisateurs opportunistes, comme dans le cas des mauvaises herbes des jardins.

Comment planter les Renoncules ?

Substrat

Le genre Ranunculus nécessite un sol bien drainé. Au besoin, il faudra ajouter quelques centimètres de matière organique pour améliorer le drainage. En aucun cas, le sol ne devra rester humide car le bulbe et les racines peuvent pourrir.

Exposition

Ranunculus doit être cultivé en plein soleil. Les plantes n’aiment pas la chaleur, mais elles ont besoin de beaucoup de lumière chaque jour.

Arrosage

L’arrosage après la plantation est important afin encourager les bulbes à établir des racines, puis il doit être stoppé jusqu’à l’apparition des premières feuilles. Puis lorsque le feuillage pousse, il faut légèrement arroser. Enfin, pendant la période de dormance (quand les feuilles ont disparu), il est important de ne plus arroser sous peine de faire pourrir les bulbes.

Taille

Une fois que les renoncules ont cessé de fleurir, il faudra laisser le feuillage se développer jusqu’à ce qu’il jaunisse. Puis, ensuite on pourra le couper.

Afin d’obtenir des bouquets qui durent, les fleurs de renoncule doivent être coupées dès l’apparition de leur couleur.

Rusticité et protection

D’une manière générale, les renoncules sont des plantes résistantes au gel. Elles se comportent mieux lorsque les hivers sont relativement doux et les printemps longs et frais. Il faut tout de même noter que les renoncules ne tolèreront jamais chaleur et humidité.

Renoncule : liste des différentes espèces

Renoncule en plante vivace

Renoncule en plante annuelle

Livre pour en savoir +

dapibus libero ultricies quis, Curabitur neque. risus. leo. suscipit ut dolor. massa neque. quis, consequat. elit.