Culture et entretien de l'Azalée (Rhododendron)

Azalée

Origine de l’azalée

L’azalée, également appelée rhododendron, est un genre de plantes vivaces, au feuillage persistant ou caduc de la famille des Ericaceae. Native des régions montagneuses d’Asie et d’Amérique du Nord, l’azalée peut se cultiver partout dans le monde, toujours dans les régions montagneuses, en général sur des pentes.

Certaines espèces peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur.

Comment cultiver l’azalée ?

L’azalée peut être cultivée en forme de buissons ou en forme de tapis étalé, soit en extérieur, soit en intérieur selon les espèces.

C’est une plante à croissance lente qui pousse dans des endroits partiellement ensoleillés, en pleine terre ou dans des bacs. Il est vivement recommandé de ne pas situer l’azalée en plein soleil, car celui-ci peut brûler les feuilles, ni complètement à l’ombre, car elle peut priver les feuilles d’oxygène en quantité suffisante, ce qui résulte en une floraison appauvrie et une croissance de la plante plus faible.

L’azalée nécessite un sol composé d’humus, bien drainé, frais et acide, car ses racines sont peu profondes.

Il est possible de cultiver l’azalée en France en extérieur, mais uniquement dans les régions où les températures maximales ne dépassent que rarement les 25 degrés. En intérieur, l’idéal est de ne pas dépasser les 15 degrés.

Comment planter l’azalée ?

L’azalée se plante durant le printemps ou durant l’automne, dans un trou qui n’est pas très profond, car les racines sont superficielles. En pleine terre, il est conseillé de laisser de l’espace entre chaque plant d’azalée, ou entre une azalée et une autre plante, car elle s’étale beaucoup.

L’azalée se multiplie par marcottage ou par bouturage. Le marcottage est une technique qui prend beaucoup plus de temps que le bouturage, environ 2-3 ans, avant de pouvoir constater un résultat.

Comment entretenir l’azalée ?

Arrosage et fertilisant

L’azalée est une plante facile à entretenir, mais qui nécessite un grand apport en eau, car les racines se dessèchent assez rapidement, puisqu’elles sont superficielles. Il est vivement conseillé d’utiliser de l’eau de pluie et non de l’eau calcaire, qui finit par faire jaunir les feuilles de la plante. Si c’est le cas, on peut appliquer un engrais riche en magnésium et en fer.

Les azalées situées dans des bacs ou dans des pots nécessitent plus d’eau que celles situées en pleine terre.

Le sol peut être agrémenté de compost ou de fumier, ce qui va favoriser la croissance de la plante. Disposer une couche de paillis au pied de l’azalée permet de lui apporter tous les nutriments dont elle a besoin. Ainsi, il sera inutile de disposer du fertilisant.

Taille

L’azalée se taille de préférence durant l’été, après la période de floraison, afin de lui donner une certaine forme. On peut également tailler quelques branches pour donner à la plante une certaine vigueur en favorisant l’apparition de nouveaux bourgeons.

Il faut également prendre soin de la plante en retirant les fleurs fanées ou les tiges abimées.

Protection

L’azalée n’est pas victime de maladies, à moins que le sol ne soit pas bien drainé, ce qui peut alors provoquer la pourriture des racines. Les dégâts sont bien trop souvent importants et il faut parfois brûler la plante entièrement.

Cette plante peut être attaquée par des pucerons ou des araignées qui s’attaquent aux feuilles, souvent parce que les températures sont trop élevées pour la plante. Pour s’en débarrasser, on peut vaporiser une solution de savon noir et d’eau directement sur les feuilles.

Floraison de l’azalée

L’azalée produit chaque année au printemps des fleurs de couleurs rose, rouge, blanche, jaune, orange ou violette.

L’azalée présente la particularité d’avoir des feuilles et des fleurs qui sont toxiques et qui provoquent des vomissements et des douleurs abdominales si elles sont consommées en grandes quantités.

Azalée : liste des différentes espèces

Azalée en arbuste

Azalée en arbre

Livre pour en savoir +

ut dolor nunc elit. venenatis massa neque. Donec venenatis, pulvinar leo. ut mattis in dictum Curabitur libero. Sed sem, elementum facilisis commodo porta.