Culture et entretien de la Ronces (Rubus)

Ronces

Origine des ronces

Les ronces sont un genre de plantes vivaces, au feuillage caduc de la famille des Rosaceae qui consistent généralement en des buissons et qui peuvent atteindre plus de 5 mètres de hauteur. Originaires des régions tempérées d’Europe, ces plantes peuvent être cultivées partout dans le monde.

Comment cultiver les ronces ?

Les ronces sont des plantes à croissance rapide généralement cultivées dans des endroits qui sont mi-ombragés.

Elles nécessitent également un sol bien drainé, avec un pH neutre, composé d’humus ou alors un sol sableux.

On peut cultiver les ronces dans toutes les régions de France, car ce sont des plantes qui peuvent résister à des températures jusqu’à -25 degrés.

Comment planter les ronces ?

Les ronces se plantent en pleine terre ou dans des bacs, soit en hiver, soit en automne, dans un sol profond. Afin de guider cette plante et de soutenir les jeunes rameaux, il faut attacher les branches à un support, qu’il s’agisse d’un grillage, de fils tendus, etc.

Les ronces sont des plantes auto-fertiles, un seul plant suffit donc à la fertilisation. Toutefois, les spécialistes ont remarqué que disposer deux plants côte-à-côte favorisait l’apparition de fruits en plus grande abondance. Si on procède ainsi, il est conseillé d’espacer les plants en laissant environ 3 mètres entre chacun.

Les ronces se multiplient par division, par marcottage ou par bouturage. C’est le marcottage qui permet d’obtenir une multiplication facile et réussie, car les ronces sont capables de se marcotter par elles-mêmes, si des tiges sont laissées au sol. Ainsi, il ne restera plus qu’à prélever un nouveau plant parmi ces tiges et de le planter à son tour.

Comment entretenir les ronces ?

Arrosage et fertilisant

Les ronces ne sont pas très exigeantes en terme d’arrosage. Il suffit de les arroser un peu une fois de temps en temps, mais elles supportent d’être négligées et se contentent des pluies.

Nul besoin de leur apporter du fertilisant.

Taille

Les ronces sont des plantes qui sont faciles à entretenir. La seule exigence est de toujours veiller à attacher les nouvelles branches au fur et à mesure de leur apparition.

On taille les ronces généralement en hiver pour ne laisser que quelques branches, qui vont refleurir l’année suivante et favoriser la pousse de nouvelles branches.

Protection

On peut disposer du paillis autour des racines à la fin du printemps, ainsi qu’un peu de matière organique en automne.

Il est également nécessaire de toujours nettoyer l’entourage de la plante de toute mauvaise herbe éventuelle.

Les ronces peuvent être attaquées par des coléoptères qui s’attaquent aux bourgeons, puis aux fruits. Ils peuvent causer de graves dommages et nuire à la récolte, donc pour s’en débarrasser, on peut tout simplement planter de l’ail au pied des plantes, dont la forte odeur les fera fuir.

Ces plantes peuvent aussi être attaquées par des pucerons qui provoquent la chute des fruits avant qu’ils ne soient mûrs. La façon de les traiter est radicale, puisqu’il s’agit de retirer les branches attaquées et de les brûler, pas d’autre moyen !

Floraison des ronces

Les ronces fleurissent chaque année au printemps et en été et offrent des fleurs de couleurs rose et blanche. De nombreuses variétés de ronces sont cultivées pour leurs fruits, particulièrement les mûres et les framboises, que l’on peut récolter plusieurs fois durant l’été et l’automne.

Ronces : liste des différentes espèces

Ronces en arbuste

Ronces en plante vivace

Ronces en plante grimpante

Livre pour en savoir +

ipsum ut mattis venenatis odio fringilla dolor. lectus elementum ut leo dictum