Culture et entretien de la Sagine (Sagina)

Sagine

Un couvre-sol idéal pour les zones ombragées

La Sagine est un genre botanique particulièrement apprécié pour couvrir des zones ombragées du jardin où le gazon a du mal à pousser. D’une hauteur relativement faible, elle créera un magnifique tapis verdoyant, avec ses fleurs blanches, qui ne nécessitera pas d’être tondue.

Origine

Le genre de plantes à fleurs Sagina (sagines) relève de la famille des Caryophyllacceae et comprend entre vingt et trente espèces. Les plantes appartenant à ce genre sont répandues dans les zones tempérées de l’hémisphère nord aussi bien que dans les zones tropicales, où elles poussent à haute altitude.

Fleur, feuille, couleur

Les sagines sont des herbacées pérennes ou annuelles. On y trouve des espèces rampantes aussi bien que des espèces dressées, qui atteignent toutes entre cinq et vingt centimètres de longueur.

Les feuilles sont opposées et, pour la plupart des espèces, linéaires ou rubanées. L’inflorescence est composée et mixte, le plus souvent en forme de cyme bipare. Les fleurs avec leurs cinq pétales sont blanches et petites, d’1 à 2 centimètres.

Les fruits qui en résultent à l’automne mesurent de 2 à 5 millimètres et ont la forme d’un petit haricot. A tout moment de l’année, les sagines forment de beaux tapis verts d’environ 30 cm de diamètre et d’une hauteur jusqu’à 5 centimètres.

Utilisation

Persistantes et vertes tout au long de l’année, les sagines telles la sagina subulata sont des couvre-sols appréciés pour les bordures de jardin aussi bien que les jardinières.

Floraison

Les sagines fleurissent de mai en août.

Comment planter les sagines ?

Période de plantation

Le début du printemps est le moment le plus propice pour la plantation des sagines. Les graines doivent être recouvertes d’une fine couche de terreau sablonneux.

Substrat

Les sagines craignent l’excès d’humidité et préfèrent les sols bien drainés et sablonneux. Elles supportent bien le calcaire et s’épanouissent dans les sols au pH neutre voire légèrement acide. Peu exigeantes, elles ne nécessitent pas d’engrais spécial mais apprécient l’ajout d’une bonne part d’humus au substrat.

Exposition lumineuse

L’excès de lumière est aussi fatal aux sagines que son manque. Nécessitant au moins 2 heures d’exposition au soleil par jour, les sagines se plaisent dans les endroits mi-ombragés.

Arrosage

Même si les sagines se contentent de peu, un arrosage régulier est nécessaire pour leur permettre de bien s’épanouir. En été, il faut éviter à tout prix un arrosage au plein soleil et privilégier un arrosage le matin et, si nécessaire, un deuxième, au coucher du soleil.

Taille

Les sagines ne nécessitent aucune taille.

Multiplication

Les différentes espèces de sagines se multiplient naturellement par semis. Si on souhaite accélérer ce processus, il est également possible de les multiplier au printemps ou en automne en séparant les rosettes à l’aide d’un couteau.

Rusticité et protection

Supportant bien les gels jusqu’à -15°C, les sagines ne nécessitent aucune protection hivernale dans notre climat européen. Quant aux nuisibles, les sagines n’en ont rien à craindre.

C’est seulement un excédent d’humidité ou l’autre extrême, le dessèchement qui rend les plantes de cette espèce vulnérable aux acariens et pucerons.

Sinon le seul danger à un bel épanouissement des plantes de cette espèce consiste dans la poussée de mauvaises herbes qui doivent être arrachées afin de garantir l’aspect uni et touffu du beau tapis vert.

Sagine : liste des différentes espèces

id, ipsum ut mi, vulputate, facilisis Phasellus velit, Aenean elit. luctus dictum vulputate, nunc Lorem massa elementum sit commodo Aliquam