Culture et entretien de la Consoude (Symphytum)

Consoude

La Consoude est un genre de plante vivace. Ces jolies petites clochettes multicolores sont connues pour leur grande capacité à accélérer la consolidation des os, cela grâce à leur haute teneur en allantoïne.

La fleur qui ressoude les os

Origine

La Consoude ou Symphytum est un genre de plante herbacée qui appartient à la famille des borraginacées. Cette famille compte environ 120 genres et 2000 espèces. Cette plante est originaire d’Asie de l’Ouest et d’Europe. On lui donne le nom de consoude à cause de sa capacité à accélérer la consolidation des os après une fracture. La Consoude est le nom donné au 16éme jour du mois de floréal, le 8éme mois du calendrier républicain.

Couleur, fleur et feuille

La consoude mesure en moyenne de 15 centimètre à 1.5 mètre de haut. Elle se caractérise par de très longues racines qui peuvent même atteindre 2 mètres de long. Les feuilles sont longues, épaisses et leurs couleurs varies selon les espèces. Les fleurs prennent la forme d’une clochette, blanche, rouge, rose, bleue, violette ou jaune. Cette clochette est faite de 5 pétales soudés ensembles. La fleur compte 5 sépales et en son centre, on peut apercevoir 5 étamines. La floraison se fait vers la fin du printemps ou le début de l’été. Le fruit est un akène.

Utilisation

La consoude est très toxique pour le foie, il est alors déconseillé d’en manger, et même de l’utiliser directement sur une plaie ouverte. Cela est dû à la présence d’alcaloïdes (pyrrolizidines). On s’en sert comme engrais et c’est aussi une plante mellifère, c’est-à-dire qu’elle attire les abeilles. En pommade, elle favorise la cicatrisation, traite les entorses, les ecchymoses, les fractures, les douleurs musculaires et articulaires. Elle a aussi des propriétés anti-inflammatoires et émollientes.

Symbolique

Dans le langage des fleurs, la consoude symbolise la frivolité et la légèreté.

Comment planter la Consoude ?

Substrat

Le semi se fait au printemps ou en été et la plantation se fait au printemps ou en automne. La Consoude aime les sols humides, bien drainés, riches, fertiles, humifères et argileux. La culture peut se faire en pleine terre, mais elle peut aussi se faire dans un pot à condition qu’il soit assez grand. Il faut bien choisir l’emplacement de la consoude car ses racines s’enfoncent très profondément et il sera donc très difficile de la déplacer.

Exposition lumineuse

La Consoude se plait dans un endroit ensoleillé, mais elle peut aussi s’installer dans un lieu mi-ombragé.

Arrosage

Il faut l’arroser les 2 premières années, et cela, en périodes de sécheresse. Par la suite, il ne sera pas nécessaire de l’arroser. Il faut pailler le sol pour le garder bien humide.

Taille et récolte

Il faut couper les fleurs, les feuilles et les tiges en entier toutes les 4 à 6 semaines. La première coupe se fait en avril et la dernière en automne (au début vers septembre). Les feuilles peuvent être utilisées pour fabriquer un paillage, du purin et il est également possible de les mélanger au compost.

Rusticité et protection

La consoude est une plante très rustique. Au printemps, elle peut être attaquée par des altises, de petits trous apparaitront au niveau des feuilles, il faudra alors pulvériser du purin d’ortie. Pour prévenir de futures attaques, il est recommandé d’effectuer un paillage, car les altises détestent l’humidité. En automne, il faudra lui apporter du compost décomposé.

Consoude : liste des différentes espèces

libero risus. vulputate, sed commodo felis nunc pulvinar facilisis risus odio amet, non Phasellus lectus risus vel, quis,