Quelle plante mettre dans chaque pièce de la maison ?

Grâce à la variété et à l’étendue des offres, il est devenu possible d’intégrer des plantes dans toutes les pièces de notre habitat. Des petits herbiers bourrés de technologie de pointe passant par des variétés plus modernes des bonnes vieilles suspensions jusqu’aux pots aimantés et aux jardins verticaux, tout un chacun peut désormais agrémenter son environnement quotidien d’un bout de nature au gré de ses envies.

Quelques astuces préliminaires

Les plantes cultivées dans des pots à l’intérieur de votre maison ou appartement ont des besoins très différents des plantes poussant dans des grands bacs sur un balcon ou en pleine terre. Pour assurer leur épanouissement, il est important d’observer quelques règles de base :

Contenants et substrat

Pour une culture classique des plantes à l’intérieur, on utilise des pots avec un ou plusieurs trous qui assurent l’écoulement de l’eau et qui sont placés alternativement dans des cache-pots ou sur des soucoupes. Pour les pots avec écoulement d’eau, le plus important est d’éviter la stagnation d’eau dans la soucoupe qui peut entraîner la pourriture des racines. Dans le cas d’un contenant fermé, il est important de bien surveiller l’arrosage et de préparer un substrat bien drainé. Vous trouverez toutes les astuces sur le choix de contenants traditionnels à insolites dans l’article dédié au « urban gardening » sur ce site.

Les plantes poussant à l’intérieur ont besoin d’un substrat à la fois riche et bien drainé. Ajoutez une première couche généreuse de paillage minéral – billes d’argile – dont vous couvrirez environ 30% à 50% de votre pot. Pour un bon substrat, mélangez du terreau ordinaire avec de l’humus et du sable. Selon le type de plante – ornementale, orchidées, plantes vertes, aromates etc. – vous pouvez y incorporer de l’engrais spécialisé 2 fois par mois pendant la période de croissance – environ de mars à septembre.

Soins

Les plantes poussant à l’intérieur souffrent souvent d’un air trop sec et/ou de la poussière qui s’accumule sur leurs feuilles – notamment en période de chauffage en hiver. Vous pouvez y remédier en vaporisant régulièrement de l’eau non calcaire à même les feuilles et tiges – pour les orchidées il ne faut vaporiser de l’eau que sur les fleurs ! Pour les plantes vertes du genre ficus, il est également possible de les laver de temps en temps avec une éponge et une solution aqueuse à base de savon noir – 90% d’eau sur 10% de savon noir. Si vous n’avez pas le temps pour ce genre d’ablution méticuleux, vous trouverez également des sprays pour plantes vertes dans vos magasins de jardinage ou sur internet. Un autre facteur important sont les courants d’air qu’il convient d’éviter pour la plupart des plantes.

Le choix des plantes

Voyons maintenant quel genre de plantes vous pouvez intégrer dans les différentes pièces de votre habitat.

Cuisine

Pour la cuisine, des aromates sont vos plantes de choix. Vous pouvez acheter des aromates en godets ou encore choisir de faire germer vous-mêmes vos herbes à partir d’un choix plus large de graines d’espèces différentes.

Si votre cuisine dispose d’une fenêtre, vous pouvez simplement créer des pots et des petites jardinières. Pour les cuisines sans fenêtre, il existe désormais des bacs avec éclairage intégré – disponibles en magasin de jardinage, chez IKEA et sur divers sites marchands en ligne. Vous pouvez également inclure les murs et plafonds en optant pour des suspensions et des pots aimantés – voir ci-dessus.

En dehors des aromates, vous pouvez également faire pousser des germes de radis, alfalfa, fenouil etc. qui sont des ajouts très sains, frais et colorés à vos salades et tartines. Il suffit de couvrir une assiette avec une mince couche de terreau et d’y superposer une couche épaisse d’ouate que vous garderez bien humide jusqu’à l’éclosion des graines. Selon l’espèce, les pousses peuvent être récoltées au bot de 2 à 4 semaines quand elles atteignent une hauteur entre 3 et 8 cm.

Salon

Pour verdir et fleurir votre salon, seule votre imagination est la limite. Choisissez vos plantes selon quatre aspects principaux : plantes vertes, plantes fleuries, petits pots individuels et compositions. Vous pouvez opter pour une de ces possibilités ou mélanger tous ces aspects selon vos envies.

Voici quelques suggestions de plantes décoratives à l’entretien facile :

Les différents genres de succulentes ne nécessitent presque aucun entretien et se prêtent à tous les arrangements. Aimant la lumière, mais supportant aussi la mi-ombre, ce sont des plantes de petite taille dans des formes très intéressantes qui se cultivent en pots individuels ou rassemblées en compositions dans une coupe voire dans un vase transparent en verre. Peu gourmands en eau – elles ne nécessitent pas plus qu’un arrosage parcimonieux par semaine – ces plantes se laissent poser sur des sables colorés ou encore entourer de perles de verre décoratives. Parmi les différentes genres et espèces, on peut citer les aloès avec leurs feuilles grasses dentées et pointues, les echeverias en forme de rosette, les différentes espèces du genre botanique haworthia – cf. l’article éponyme sur ce site – qui se distinguent par leurs formes géométriques et leurs coloris très intéressants, ou encore les plantes du genre lithops, les « plantes-cailloux », qui ressemblent à des pierres vivantes et fleuries.

Les kalanchoes constituent un autre genre botanique de plantes facile d’entretien – deux arrosages par semaine – et très décoratives avec leurs grappes de fleurs colorées dans des teintes très vives. Il suffit d’enlever régulièrement les fleurs fanées pour permettre à la plante de redémarrer le prochain cycle de floraison. Avec peu de soins, vous obtiendrez ainsi une floraison continuelle durant presque toute l’année !

Si vous disposez d’un peu de place, les plantes vertes exotiques sont de beaux points focaux pour toute pièce et ce tout au long de l’année. Les « caoutchoucs » et autres espèces du genre botanique ficus – cf. l’article sur ce site – ne nécessitent pas plus qu’un à deux arrosages raisonnables par semaine et vous revaudront un peu de soins – apport occasionnel d’engrais, dépoussiérage des feuilles etc. – avec un feuillage persistant bien vert et gras.

Si votre salon comporte un coin bien ensoleillé, vous pouvez également y installer des palmiers du genre trachycarpus ou phoenix canariensis qui se laissent très bien combiner avec des kalanchoes. Comptez un à deux arrosages normaux par semaine et donnez-leur un contenant suffisamment grand – au moins deux fois la taille de la motte – si vous les aimez épanouis. Pour davantage d’informations sur les différentes espèces de palmiers vous pouvez consulter notre article consacré aux jardins exotiques.

Pour les coins plus ombragés, vous pouvez opter pour un grand bac avec des différentes espèces de bambou ou encore du « bambou sacré » – nandina domestica. Contrairement aux autres suggestions, les bambous nécessitent un sol constamment humide et une vaporisation d’eau à même les feuilles au moins tous les deux jours, des soins assidus qu’ils vous revaudront cependant par une touffe de belles feuilles lancéolées tout au long de l’année.

Chambre à coucher

Pour les chambres à coucher, vous pouvez opter pour des plantes décoratives, des plantes odorantes ou encore des plantes qui purifient l’air. Dans la première catégorie, des orchidées ou des broméliacées vous permettent de créer des accents visuels qui ne nécessitent que peu de soins : un bassinage de 5 minutes par semaine pour les orchidées et 2 à 3 arrosages parcimonieux à même les feuilles pour les broméliacées. Pour les orchidées, on peut citer les différentes espèces du genre phalaenopsis avec leurs grandes fleurs colorées en forme de papillon qui sont disponibles partout et ce même à petits prix. Quant aux broméliacées, qui impressionnent avec leur hampe florale composée de bractées colorées fuchsia, rouge vif, orange ou jaune soleil, optez pour les plantes relevant des genres vriesea, bromelia et guzmania.

Quant aux plantes odorantes qui facilitent le sommeil, choisissez la lavande, notamment l’espèce très parfumée lavandula angustifolia, ainsi que le géranium parfumé – pelargonium crispum – qui, en dehors de répandre un parfum copieux et frais de citronnelle, a l’avantage d’éloigner les moustiques. Pour améliorer la qualité d’air de votre chambre à coucher, optez pour des plantes relevant des genres botaniques sansevieria et clusia – notamment l’espèce clusia rosea – qui ont la qualité rare d’absorber le dioxine de carbone.

Salle de bains – avec source de lumière

Si votre salle de bains comporte une source de lumière – fenêtre, velux, hublot etc. – vous pouvez également y installer des plantes. Vu le taux d’humidité élevé, les salles de bains se prêtent parfaitement pour la culture de plantes tropicales. Vous pouvez les décorer avec des orchidées, des mangroves telles que les clusias ou encore avec des fougères. Il est également possible d’y installer des plantes carnivores telle que la dionée attrape-mouches – dionaea muscipula – ou encore la plante cobra – darlingtonia californica.

Chambre d’enfants

Pour les chambres d’enfants, mettez l’accent sur la stimulation sensorielle et l’initiation au jardinage !

Des plantes colorées telles que les broméliacées permettent de stimuler le sens des couleurs des plus petits tandis que l’odeur des lavandes et des géraniums parfumés permet de solliciter l’odorat. A partir de la maternelle, vous pouvez successivement habituer vos enfants au jardinage en leur donnant des graines à germer ou encore des bulbes de fleurs de printemps et d’été à faire pousser en compositions colorées. Vous trouverez des « jardinières » à la fois très pratiques et amusantes dans les boîtes de rangement carrées ou rectangulaires de la marque Lego qui épousent la forme et les coloris de leurs briques en plastique classiques.

Couloir et entrée

S’il vous reste encore des coins nus à verdir et à fleurir, votre allié passe-partout est la tradescantia zebrina, une plante au beau feuillage lancéolée vert sombre et violet striée de traits argentés qui se laisse cultiver en suspension, en jardin vertical ou autour d’une autre plante tropicale et qui, en dehors de pousser partout avec une vivacité étonnante, vous donnera d’innombrables boutures à replanter et à offrir.

suscipit venenatis, nec Donec sit tristique justo Donec