Culture et entretien du Browallia

Browallia

Une belle sensitive

Originaires des Tropiques, les browallias sont les plantes idéales pour fleurir vos intérieurs et récompensent le soin qu’on leur apporte avec leurs belles inflorescences violettes et bleutées qu’on peut admirer tout au long de l’année.

Origine

Browallia est un genre botanique de plantes fleuries persistantes appartenant à la famille des Solenaceae à laquelle appartiennent également les tomates et les pommes de terre. Elles comprennent 30 espèces dont 7 officiellement reconnues. Toutes les espèces du genre sont originaires des zones tropicales à modérées d’Amérique. Leur nom leur vient du botaniste et ecclésiastique suédois Johannes Browallius (1707-1755). Le genre s’étendait autrefois au genre monotypique streptosolen. Ainsi Streptosolen jamesonii est toujours connu sous le nom de Browallia jamesonii ou Browallia orange.

Fleur, feuille, couleur

Les browallias sont des plantes herbacées ou ligneuses fleuries et non rustiques. Dans nos zones climatiques, elles sont presque exclusivement cultivées comme plantes annuelles et comme plantes d’intérieur. Buissonnantes avec une taille de maturité variant entre 20 cm et 60 cm en hauteur, les browallias se composent de tiges et de feuilles vert moyen à vert sombre. Elles peuvent être glabres ou poilues avec des poils drus ou glutineux. Les feuilles sont sessiles ou reliées aux tiges avec des pétioles mesurant entre 2 et 30 mm. Elles mesurent entre 6 et 9 cm et ont une forme deltoïde, entière ou lancéolée, toujours avec des nervures apparentes dans une teinte plus sombre.   La fleur des browallias a la forme d’une cloche, avec des sépales et pétales soudées, et peut mesurer jusqu’à 7 cm en longueur. La plupart des browallias – à l’exception de l’espèce ‘eludens’ – a des fleurs violettes et bleutées. Il existe également des cultivars aux inflorescences blanches. Les fruits des browallias sont des capsules rondes ou allongées de 4 à 6 mm et contiennent entre 10 et 45 graines.

Parmi les espèces les plus connues des browallias, Browallia americana et ses cultivars ‘amethyst’ et ‘blue lady’ ravissent avec leurs fleurs caractéristiques en mauve bleuté au centre blanc crème. Browallia speciosa et ses cultivars ont des inflorescences plus grandes – jusqu’à 10 cm – qui sont teintées dans un violet plus profond

Browallia eludens, originaire du Sud des États-Unis, est la seule espèce du genre dont les fleurs ont une couleur jaune. Comme son nom l’indique, elle avait échappé aux botanistes pendant longtemps et ne fut découverte et classée qu’en 1993.

Floraison

Avec un bon entretien, un arrosage régulier et une température moyenne entre 15°C et 18°C, les Browallia fleurissent de mars à décembre.

Utilisation

Très décoratives mais extrêmement sensibles au froid les browallias sont les plantes idéales pour embellir salons, chambres et pièces de vie. Mais attention : toutes les parties de la plante sont hautement toxiques pour l’Homme et pour les animaux domestiques !

Comment planter les browallias?

Période et méthode de plantation

Si on souhaite cultiver soi-même ses browallias, le semis s’effectue de février à mars dans une serre chaude, avec une température optimale entre 20°C et 23°C. Ceux qui ne possèdent pas de serre entière peuvent facilement en fabriquer une à l’échelle d’un salon d’appartement : pour ce faire, on remplit des bacs ou godets – p.ex. en fibre de coco – d’un mélange de tourbe voire de fibres de coco et de sable et on les couvre d’une cloche transparente en verre ou en plastique. Une pointe d’humus accélère encore le processus de germination. Il est recommandé de planter les graines de façon clairsemée et de les recouvrir seulement avec une couche très mince de terreau. Il faut être très attentif à garder le terreau légèrement humide – une vaporisation d’eau copieuse deux fois par jour est plus efficace qu’un arrosage. Au bout de deux semaines, les graines commencent à germer. Par la suite, il est conseillé de repiquer les jeunes plants et de les replanter dans des godets individuels à une température ambiante moyenne entre 15°C et 18°C. Préparées de la sorte, il est alors possible de les replanter à l’intérieur ou à l’extérieur.

Le meilleur moment pour planter les godets et plantes de browallia est au printemps, entre avril et mai. Pour une plantation en pot, il est conseillé de regrouper plusieurs plants afin d’obtenir un beau massif fleuri. Il faut compter 3 à 5 plants pour un pot d’un diamètre entre 20 et 25 cm. Tout d’abord, il est important de mettre une première couche de drainage minérale – pierre naturelles de lave, basalte etc. disponibles chez des vendeurs en ligne ou en magasin de jardinage – ou en billes d’argile. Ensuite, on place les plantes dans le pot et on les recouvre d’un mélange de terreau de jardinage ordinaire et de sable. Une fois le pot bien rempli, et le terreau bien tassé autour des plantes, il est important d’arroser abondamment une première fois – puis jeter l’eau écoulée dans la soucoupe.

Substrat

La culture en intérieur des browallias se fait de préférence dans un mélange de terre de jardin et de sable. A l’extérieur, les browallias se plaisent le mieux dans un sol neutre à légèrement acide (pH 6,0-7,3). Le terreau idéal est argileux, sablonneux, toujours humide mais bien drainé.

Engrais

Il est recommandé de rajouter de l’engrais une fois par mois durant la période de floraison.

Aération et température

Les Browallia ne supportent pas les courants d’air. La température idéale pour une croissance et floraison épanouie se situe entre 15°C et 18°C.

Comment entretenir les browallias ?

Exposition lumineuse

Les browallias aiment le soleil et préfèrent un endroit protégé des intempéries, avec une exposition sud ou est. Mais attention, elles ne supportent pas le plein soleil et craignent aussi les courants d’air !

Arrosage

Très sensibles au dessèchement, les browallias ont besoin d’un arrosage régulier et abondant.

Taux d’humidité

Originaires des tropiques, les browallias ont besoin d’un taux d’humidité élevé. En plus d’un arrosage copieux, il est important de vaporiser régulièrement de l’eau non calcaire et pauvre en minéraux à même les feuilles et les fleurs des plantes.

Taille et récolte

Il n’est pas nécessaire de tailler les browallias. Il suffit d’enlever au fur et à mesure les feuilles mortes et les fleurs fanées.

Multiplication

Les browallias peuvent être multipliées par semis ou par bouturage.

Rusticité et protection

Originaires des Tropiques, les browallias ne supportent pas le froid et meurent dès que le thermomètre atteint des températures inférieures à 10°C. De ce fait, elles sont le plus souvent cultivées à l’intérieur et ne peuvent être mises dehors qu’en été.

Maladie et parasites

Relativement insensible aux maladies, les browallias accusent immédiatement un manque ou un excédent de soins : ainsi la coloration jaune des feuilles signale que la plante a dû prendre froid, l’affaissement de la plante accuse un manque d’eau et le noircissement des tiges indique un excès d’eau accumulée.

Quant aux nuisibles, les deux espèces les plus susceptibles d’endommager les browallias sont les mouches blanches (aleurodes) ainsi que les pucerons. Ces derniers se laissent combattre avec les produits chimiques usuels que l’on peut trouver dans les magasins de jardinage. Pour ceux qui souhaitent une solution plus écologique, deux alternatives se posent : la vaporisation d’une solution aqueuse à base de savon noir – 1/10 de savon noir liquide du type Briochin ou Rainette mélangé avec 9/10 d’eau – ou encore l’implantation de larves de coccinelles – adalia bipunctata –, gros mangeurs de pucerons, que l’on peut acheter en magasin et en ligne. Un autre insecte utile est la chrysope verte, chrysoperla carnea, qui se nourrit également des pucerons et soulage efficacement vos plantes. Même contre les aleurodes, aleyrodoidea, des concoctions maison ainsi que des insectes utiles sont les armes de choix. Ainsi vous pouvez pulvériser une solution aqueuse – 1/10 liquide vaisselle, 9/10 eau – sur les parties infectées – notamment en dessous des feuilles. Quant aux insectes utiles, on peut recourir à la fois recourir à des petites coccinelles noires, delphastus pusillus, et à des microguêpes des espèces encarsia formosa et eretmocerus eremicus, qui pondent leurs œufs dans les larves d’aleurodes.

Browallia : liste des différentes espèces

amet, id velit, et, nec vulputate, at vel, dapibus ante. odio elementum Donec quis ultricies massa