Culture et entretien du Lin (Linum)

Lin

Origine du lin

Le lin est un genre de plantes herbacées annuelles, au feuillage persistant ou caduc de la famille des Linaceae. Natif d’Asie et d’Afrique, le lin est la fibre la plus ancienne au monde, très utilisée d’ailleurs par les Égyptiens pour fabriquer des vêtements ou dans le processus de momification.

Le lin peut se cultiver partout dans le monde, dans les régions tempérées et proches de la mer ou de l’océan. Cette plante peut atteindre 1 mètre de hauteur.

Comment cultiver le lin ?

Le lin nécessite un climat tempéré et humide et un sol bien drainé, qui peut être sableux ou composé d’humus, mais il tolère également des sols pauvres et secs, calcaires ou acides.

Cette plante fleurit plus facilement si elle est bien exposée au soleil. On cultive le lin partout en France, d’ailleurs c’est le pays qui en produit le plus en Europe. Sa culture est particulièrement appréciée, car elle est écologique et ne nécessite presque pas d’entretien.

Il est courant de cultiver le lin en très grosses quantités, dans des champs dévolus uniquement à cette culture, puisque cette plante est surtout cultivée pour en récupérer les graines ou pour fabriquer du textile.

Comment planter du lin ?

Le lin se plante au printemps ou à l’automne, soit en pleine terre dans le jardin, soit dans des pots ou des bacs.

En général, on utilise des graines pour planter le lin, car c’est une méthode très facile et très rapide. Il est conseillé d’espacer les plants d’environ 30-40 cm et de creuser un trou d’environ 30 cm de profondeur pour chacun.

On peut également procéder par bouturage qui a lieu au printemps.

Comment entretenir du lin ?

Arrosage et fertilisant

Le lin n’a pas besoin d’être beaucoup arrosé, seulement lorsque le sol semble sec au toucher. Etant donné que cette plante s’adapte très bien aux sols pauvres, il n’est pas nécessaire de lui apporter de l’engrais, ni des pesticides ou des désherbants.

Taille

Le lin se taille dès le début de l’été jusqu’à la fin de l’automne surtout pour retirer les tiges abimées, mais il est plus courant d’arracher les plantes dès qu’elles sont parvenues à maturité. Ces plantes sont laissées sur le sol pendant plusieurs semaines afin que le processus de rouissage se passe, processus qui consiste à la séparation naturelle des fibres qui se détachent des tiges.

Le processus de taillage a lieu après le rouissage et consiste à récupérer les graines.

Protection

Le lin est une plante très résistante au froid de manière générale, mais selon les régions ayant des hivers rigoureux, il est conseillé de choisir des espèces qui y sont très tolérantes.

Cette plante n’est pas sensible aux attaques d’insectes ou de maladies, mais elle peut être attaquée par les limaces, qui se cachent dans les feuilles. Pour y remédier, on peut déposer quelques récipients remplis de bière ou utiliser du pesticide.

Floraison du lin

Le lin fleurit chaque année dès la fin du printemps jusqu’à la fin de l’été en produisant des fleurs de couleur bleue, rouge, jaune, blanche ou rose. Cette plante présente la particularité suivante : les fleurs ne durent que quelques heures, puis les pétales tombent.

Usages particuliers du lin

Le lin est principalement cultivé pour sa tige qui permet de produire des fibres textiles et qui produisent à leur tour un tissu très léger et apprécié durant l’été. Il est également cultivé pour ses graines qui peuvent produire de l’huile industrielle, utilisée dans la fabrication de peintures ou de vernis ; de l’huile alimentaire, riche en oméga 3 ; ou de la farine.

Lin : liste des différentes espèces

Livre pour en savoir +

ut ultricies vulputate, commodo velit, libero risus Curabitur consectetur tempus libero. accumsan eleifend sed risus felis leo Praesent ut