Culture et entretien du Sumac (Rhus)

Sumac

Une belle rougeur

Telle l’épice éponyme récupérée à partir de ses fruits, le sumac se pare d’un feuillage et de fruits d’un rouge incandescent, puis profond, et confère une belle note colorée et chaleureuse aux jardins et terrasses.

Origine

Rhus est un genre botanique de la famille des Anacardiaceae. Il comprend des arbres et des arbustes originaires des zones tempérées et sous-tropicales.

Fleur, feuille, couleur

Le tronc des arbres et arbustes appartenant au genre rhus est couvert d’une écorce crevassée de couleur gris sombre. Les feuilles sont alternées et pennées. Les inflorescences prennent la forme d’une gerbe et sont couvertes d’une foule de petites fleurs vertes plutôt insignifiantes. A l’automne, les fruits d’un rouge vif, de la taille d’une baie de goji commencent à se former à leur endroit.

Utilisation

L’espèce la plus populaire et versatile est le rhus coriaria que nous connaissons sous le nom de « sumac », dérivé de l’Arabe qui signifie « rouge ». En effet, les petits fruits de cet arbre d’un rouge vif sont utilisés de trois façons différentes. Tout d’abord en tant qu’épice, sous forme d’une poudre rouge sombre, au goût à la fois légèrement piquant, salé et acidulé, que l’on trouve partout dans la cuisine du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord – ainsi dans les fatayers, les kebabs ou lahmajouns. En même temps, les fruits du sumac, riches en tannin, ont été utilisés dans les tanneries pour assouplir et teindre toutes sortes de peaux et de cuirs. D’autres espèces de rhus telles que le rhus chinensis et le rhus pentaphylla ont été utilisées similairement.

Au Moyen Orient et en Aise, le rhus coriaria a également été utilisé comme herbe médicinale. Si l’effet antioxydant du sumac a pu être prouvé scientifiquement, on a également commencé à étudier l’effet positif du sumac sur les patients atteints d’hypertension artérielle.

En Amérique du Nord, les fruits du rhus glabra et du rhus typhina sont utilisés pour produire des boissons désaltérantes.

En Europe, le rhus typhina, dont les feuilles se colorent d’un rouge flamboyant à l’approche de l’hiver, est également apprécié comme arbuste ornemental exotique dans les jardins et parcs.

Floraison

Les rhus fleurissent de mai en juillet.

Comment planter les rhus ?

Période de plantation

Les rhus peuvent être plantés au printemps ou en automne.

Substrat

Peu difficiles, les rhus se plaisent sur pratiquement toute sorte de substrat. D’un sol sec et rocailleux jusqu’à des substrats humides et limoneux, tout leur convient pour pousser.

Exposition lumineuse

Les rhus préfèrent les endroits ensoleillés.

Arrosage

A l’exception de périodes de canicule, il n’est pas nécessaire d’arroser les rhus régulièrement. Il en est de même pour l’engrais. Si on constate un ralentissement de la croissance de l’arbuste, il convient cependant de rajouter un peu d’humus au substrat.

Taille et récolte

Les rhus ne nécessitent pas une taille régulière, mais peuvent être taillés à tout moment de l’année si on souhaite limiter leur croissance ou leur donner une forme particulière. Les fruits des rhus peuvent être récoltés en hiver.

Multiplication

Le bouturage est la méthode recommandée pour la multiplication des rhus.

Rusticité et protection

Les rhus supportent bien le froid et ne craignent pas les nuisibles. Dans nos contrées, le seul danger consiste dans l’infection du pied de la plante par des champignons, plus précisément par des armillaires, qui se plaisent bien sur l’écorce des rhus et les font périr ainsi à petit feu.

Sumac : liste des différentes espèces

sit luctus Curabitur et, tristique fringilla Sed sem, non Nullam facilisis Aliquam sit id elit. id, risus. elementum