Romarin (Rosmarinus)

Romarin

Origine du romarin

Le romarin est un genre de plantes ligneuses au feuillage persistant, de la famille des Lamiaceae. Natif de la région méditerranéenne, le romarin pousse un peu partout en Europe.

A maturité, le romarin peut atteindre jusqu’à 1.5 mètre de haut.

Culture du romarin

Le romarin est une plante plutôt facile à cultiver. Il fleurit plus facilement dans des environnements chauds et humides. Le romarin se cultive en France, dans toutes les régions, car c’est une plante rustique qui peut supporter des températures jusqu’à – 20 degrés.

Cultiver du romarin uniquement en intérieur est plutôt difficile. La plupart du temps, le résultat est décevant, donnant un romarin sec et de couleur brunâtre. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela : un manque d’ensoleillement, pas assez d’eau, la présence de maladies ou encore de la moisissure. Il est simple de remédier à chacun de ces problèmes en arrosant suffisamment la plante et en l’exposant au moins 6 heures par jour aux rayons du soleil. Concernant la moisissure, il est conseillé de disposer les pots de romarin près d’un système d’aération, ce qui éliminera l’humidité de la pièce. Enfin, les maladies attaquent les plantes qui sont déjà fragilisées ; le romarin cultivé en intérieur est plus fragile que celui en extérieur, on peut donc avoir recours à un pesticide pour se débarrasser de toute maladie éventuelle.

Plantation du romarin

Le romarin se plante par graines, au début du printemps, ou par boutures, aussi au début du printemps ou en automne. Le sol peut être pauvre, mais il doit être bien drainé, sableux ou caillouteux. Cette plante s’adapte à un pH alcalin, neutre ou acide ; par contre, elle nécessite d’être exposée chaque jour durant 6 à 8 heures aux rayons du soleil, que ce soit en extérieur ou en intérieur. Il est recommandé d’espacer les plants suffisamment, car le romarin a tendance à s’étaler assez facilement.

Le romarin se propage en général par boutures, car la propagation par graines est plutôt longue et difficile, mais pas impossible : les graines doivent être très fraîches et plantées lors de conditions de croissance optimales.

Entretien du romarin

Arrosage et fertilisant

Le romarin, planté en terre, apprécie d’être arrosé, mais juste de quoi humidifier le sol, car c’est une plante qui tolère plutôt bien la sécheresse. A l’inverse, trop l’arroser conduirait la plante à mourir, puisque les racines commenceraient à pourrir, d’où la nécessité d’avoir un sol bien drainé.

Par contre, pour le romarin planté en pots, c’est une toute autre histoire. Etant donné qu’en pots le romarin n’a pas la même chance d’étendre son système de racines qu’il pourrait le faire en pleine terre, il est beaucoup moins tolérant à la sécheresse et doit être arrosé très régulièrement, tout en disposant d’un sol bien drainé.

Le romarin n’a besoin d’aucun fertilisant, ni engrais, car il se plaît dans les sols pauvres.

Taille

Tailler le romarin de temps en temps permet d’obtenir une plante plus touffue. On peut le faire tout au long de l’année, sauf en hiver.

Protection

On peut protéger le romarin du froid en rentrant les pots en intérieur durant l’hiver, mais il faut savoir que cette plante supporte tout à fait des températures assez froides.

Comme dit précédemment, des maladies peuvent survenir en raison d’humidité, auxquelles on peut remédier en utilisant des pesticides.

Floraison du romarin

Le romarin est apprécié pour être une herbe aromatique. On peut le cueillir tout au long de l’année. Si on ne le récolte pas, de petites fleurs bleues vont apparaître, dès le printemps pour les régions tempérées et tout au long de l’année sur le pourtour méditerranéen.

Romarin : liste des différentes espèces

Livre pour en savoir +

luctus porta. Phasellus quis, felis venenatis, Praesent facilisis Aliquam elementum dictum elit. ut elit. in dictum ut elementum Donec ut tristique at mattis